Georges Dallemagne devrait voir son immunité bientôt levée. C'est ce que nous apprennent nos confrères de la RTBF ce mercredi 12 février. En cause: un excès de vitesse datant du 11 juillet 2018. Roulant à 88 km/h au lieu de 50 dans un tunnel bruxellois, le député a échappé à une comparution, optant pour une amende de 363 euros. Mais la transaction n'ayant pas été réglée, le ministère public a émis le souhait de citer Georges Dallemagne devant le tribunal de police. " Eu égard à la qualité de M. Dallemagne, il ne peut être procédé à la citation, à la lumière de l’article 59 de la Constitution, qu’après la levée de son immunité parlementaire", a expliqué le procureur dans une lettre.

Cette levée d'immunité aurait été autorisée cette semaine par la Commission des poursuites de la Chambre. Ce qui laisse l'opportunité au tribunal de police francophone de Bruxelles de poursuivre Georges Dallemagne qui ne se dit pas du tout contraire à une telle démarche. "J’ai payé mais trop tard, a admis l'humaniste à la RTBF. Moi-même, j’ai dit à la commission que je n’étais pas opposé à une levée de mon immunité".