L’ex-président de la Cwape fait partie du jury devant élire son successeur.

Décidément, l’élection du futur président de la Cwape, le régulateur wallon de l’énergie, vire à la saga. En novembre dernier, Francis Ghigny, qui était toujours président de l’institution, avait tiré la sonnette d’alarme dans une interview. Il accusait le gouvernement wallon de ne pas organiser la procédure de sélection du nouveau président pour favoriser la candidature de Christel Evrard, vice-présidente de la Cwape, mais aussi belle-sœur de Paul Magnette.

De l’orage dans l’air

"La Libre" avait également publié le contenu d’un mail envoyé par Christel Evrard à Francis Ghigny attestant de l’ambiance orageuse régnant entre eux. Peu de temps après, nous révélions que trois directeurs de la Cwape s’opposaient à la nomination de Christel Evrard.

Les choses s’étaient calmées par la suite, le gouvernement wallon ayant organisé une procédure de sélection du président de la Cwape en bonne et due forme. Mais le dossier a rebondi la semaine passée lorsque "L’Echo" a révélé que cette procédure était suspendue.

Le ministre wallon de l’Energie, Christophe Lacroix (PS), confirme que le Selor a reçu une plainte de l’un des candidats à propos de la composition du jury devant élire le futur président de la Cwape.

Ce jury est composé de la présidente de la Creg, d’un représentant de l’administration et du Selor ainsi que de… Francis Ghigny. Ce dernier comprend qu’il puisse être évincé en raison de ses déclarations. "J’imagine que Christel Evrard est l’auteur de cette plainte. Si elle a raison de vouloir m’écarter, je maintiens qu’elle n’a pas les compétences managériales pour diriger la Cwape, explique Francis Ghigny. En n’organisant pas la procédure de sélection, le gouvernement espérait que Christel Evrard obtienne automatiquement la présidence pour un long intérim. Le ministre Furlan avait d’ailleurs tenté d’acheter mon silence en me proposant une place dans son cabinet. J’estime qu’il était dans l’intérêt de la Cwape que je prenne position." Christel Evrard n’a pas souhaité réagir.