"Sur 116 vols prévus, on en a annulé 57", a indiqué à l'AFP Kim Daenen, porte-parole de Brussels Airlines, ajoutant que ces annulations avaient été décidées dès la semaine dernière, et que les passagers concernés avaient été informés.

Ces passagers affectés par des annulations --un quart de ceux qui devaient voyager lundi-- se sont vu proposer une solution alternative, et à défaut un remboursement, selon la porte-parole.

Elle a précisé que la compagnie avait donné priorité au maintien des longs-courriers, et qu'aucun retard n'était à déplorer.

Une réunion avec des représentants du personnel est prévue mardi, selon cette source.

Le personnel de bord de Brussels Airlines a entamé une grève de 24 heures depuis 05h00 pour dénoncer le non-respect de plusieurs conventions collectives de travail, et "des horaires intenables", a expliqué Didier Lebbe, du syndicat chrétien francophone CNE.

Il fustige le "harcèlement et l'intimidation" de la direction sur les syndicats et grévistes qui "ne fait que renforcer le mécontentement". Cette "grève est légale, on a suivi les procédures", a-t-il assuré.