Belgique

Entre 300 à 400 personnes, jeunes et moins jeunes de la région de Tournai, ont entamé vendredi matin une manifestation dans les rues de la cité aux Cinq clochers, dans le cadre de la "Marche mondiale pour le climat". Une telle mobilisation en faveur de la planète devrait se poursuivre jusqu'aux élections fédérales de mai prochain.

"Selon nos estimations, nous sommes entre 300 et 400 manifestants. Parmi les manifestants, il y a une majorité de jeunes mais aussi bon nombre d'adultes dont des professeurs venus avec leurs élèves", explique Samuel Fourquemin, un des jeunes, qui est responsable de cette action.

A la demande de la police, le cortège s'est élancé une demi-heure plus tôt que prévu, soit à 9h00.

© Florentin Vincke

Depuis le 28 janvier, une manifestation est organisée chaque mois dans les rues de Tournai pour dénoncer l'immobilisme des partis politiques face à la finitude de nos ressources planétaires. Depuis trois mois, les jeunes Tournaisiens retentissent la sonnette d'alarme sur les enjeux du réchauffement climatique. Ces jeunes se réunissent et s'organisent, bien décidés à continuer leur combat jusqu'aux élections fédérales. Ils veulent du changement et ils le veulent maintenant.

Visiblement, les jeunes ne sont plus les seuls à déambuler dans les rues. Des enseignants, des travailleurs et des citoyens ont également fait le déplacement ce vendredi pour soutenir et partager cette cause.

La manifestation est soutenue par divers syndicats, notamment la CSC et les Jeunes CSC. "Sur un plan logistique, nous avons été épaulés par des membres du mouvement JOC, les Jeunes organisés combatifs. La dislocation aura lieu un peu plus tôt que prévu, vers 11h30", précise encore Samuel Fourquemin.

Parti de la rue Beyaert, le cortège se dirige à présent vers la place Crombez (gare), puis empruntera l'avenue Leray, la rue du Château et le quai Dumont. Après avoir franchi l'Escaut au Pont de Fer, les manifestants se dirigeront vers la place de Lille, puis la Grand-place et enfin la place St-Pierre où aura lieu la dislocation.

Plusieurs milliers de citoyens s'élancent dans les rues de Mons

Plusieurs milliers de citoyens se sont élancés dans les rues de Mons. Le cortège, composé principalement d'étudiants, d'élèves de l'enseignement secondaire, de représentants syndicaux et d'associations de la société civile, s'est mis en marche vers 10h30 au départ de la gare pour converger vers le Marché aux herbes, où la mobilisation doit prendre fin vers 12h30.

© BELGA

Environ 800 jeunes rassemblés pour le climat à Liège

Quelque 800 jeunes, selon les estimations de la police, étaient rassemblés vendredi en fin de matinée sur l'esplanade des Guillemins à Liège, répondant à l'appel des mouvements liégeois "Youth For Climate" et "Students For Climate". Les jeunes, issus des différents degrés d'enseignement, criaient, chantaient et brandissaient de nombreux slogans reflétant leur volonté de voir enfin émerger de réelles politiques climatiques. "Célibataire cherche climat stable pour relation durable", "Ta planète, tu la veux bleue ou bien cuite ?", "Stop les bouteilles, chacun sa gourde" en étaient quelques exemples.

Malgré la pluie incessante, une certaine ambiance régnait sur l'esplanade grâce notamment aux interventions de plusieurs porte-paroles et de jeunes artistes liégeois qui motivaient l'assemblée. Les jeunes ont notamment été invités à se mettre un masque sur la bouche puis à se coucher au sol, comme s'ils perdaient connaissance.

"La pollution atmosphérique tue 800.000 personnes par an en Europe. Si ça continue, on finira par devoir porter un masque anti-pollution pour sortir dans la ville", a souligné une porte-parole, qui a ensuite invité les activistes à se relever "en signe d'espoir et de détermination".

A la fin des interventions, des sacs biodégradables ont été distribués afin que les jeunes ramassent les déchets qu'ils ont générés. Ils sont ensuite entrés dans la gare pour y prendre le train en direction de Bruxelles et y rejoindre le grand rassemblement en faveur du climat.

© BELGA

Un rassemblement est également organisé à Louvain-la-Neuve:

© DR