Selon le député de la formation d'extrême gauche, Marc Botenga, l'annonce de cette hausse par le Financial Times est "une preuve de plus que ces grandes entreprises pharmaceutiques ne sont pas là pour arrêter la pandémie et ne cherchent qu'à faire du profit".

Par voie de communiqué, le parti de gauche exige que la Commission européenne et le gouvernement belge garantissent une transparence totale concernant les prix des vaccins et que les brevets sur le vaccin soient levés.

"Il y a quelques jours, Oxfam a publié une étude montrant que ces vaccins sont vendus cinq fois trop chers. Les révélations sur la nouvelle augmentation de prix de Moderna et Pfizer sont donc particulièrement cyniques", a ajouté Marc Botenga.

D'après le PTB, selon les prévisions, ces augmentations d'environ 25% (Pfizer) ou 13% (Moderna) entraîneront un coût supplémentaire de 92 millions d'euros pour la Belgique.

"C'est presque autant que ce qui est actuellement consacré à l'amélioration des conditions de travail du personnel infirmier et de soin dans nos hôpitaux", a ajouté Thierry Warmoes, député fédéral PTB et président de la Commission santé.

Le parti d'extrême gauche exige une transparence totale sur les prix de production des vaccins et sur les contrats que l'UE conclut avec les entreprises pharmaceutiques. Il demande à la Commission européenne de rendre tous les contrats entièrement publics.