Depuis les terribles inondations qui ont frappé notre pays la semaine dernière, les actes héroïques ou solidaires se sont multipliés. Nombreux sont ceux qui ont plongé dans l'eau au péril de leur vie pour tenter de sauver des citoyens piégés dans leur habitation, nombreux sont ceux qui ont pris gants et raclettes pour tenter de nettoyer les dégâts chez des sinistrés qu'ils n'avaient jamais vu auparavant. Nombreux sont ceux qui ont fait don de nourriture, de vêtements ou d'argent pour venir en aide à ceux qui ont tout perdu.

Malheureusement, certains actes ignobles ont également été commis. Et Marc et Marjolaine, deux héros parmi tant d'autres, en ont subi les frais. Habitant de Orp-Jauche, en Brabant wallon, le couple n'a pas hésité à se rendre à Chênée, jeudi pour venir en aide aux sinistrés, face à la désorganisation des secours. "Nous nous sommes rendus sur place avec notre zodiac, confie Marjolaine. Les secours avaient les pires difficultés à se rendre sur place. Ils étaient débordés. Comme on avait un bateau, on s'est dit que c'était notre devoir d'aller sur place. Nous sommes allés dans la rue du Gravier à Chênée."

Sur place, Marc et Marjolaine ont secouru une dizaine de personnes encore piégées au sein de leur habitation. "Nous avons eu accès aux habitations grâce au zodiac. Nous naviguions sans moteur car c'était dangereux. Il y avait trop de courant pour l'utiliser. Nous avons plongé dans l'eau glacée et tenu le zodiac avec une corde pour ramener des sinistrés hors de danger. Nous avons aussi dû convaincre une mamy de sortir de sa maison et de rejoindre les équipes de sauvetage... Nous avons pu sortir une dizaine de personnes de leur maison pour les mettre en sécurité. Puis nous avons laissé le bateau là car cela devenait dangereux et nous sommes allés, dans l'eau glacée, aider les gens qui sortaient de chez eux dans le noir complet et qui éprouvaient des difficultés à avancer avec le courant."

© DR

Au total, c'est une quarantaine de personnes que Marc et Marjolaine sont parvenues à secourir dans la nuit. "Quand nous sommes rentrés chez nous vers 4 h du matin, nous étions épuisés. Mais aussi remplis d'émotion, surtout quand il s'agissait d'aller chercher un petit de 5 ans sur le toit. Mais nous sommes ô combien contents de l'avoir fait, rien que pour le sourire et le soulagement des personnes quand elles arrivaient à l'abri."

Depuis, Marc et Marjolaine se sont rendus tous les jours sur place avec leurs enfants de 7 et 11 ans, ainsi que des amis, pour aider les sinistrés à déblayer les débris, et sauver ce qui pouvait encore l'être. Ils ont aussi proposé de loger les sinistrés chez eux et lancé une page de dons sur Facebook.

© DR


Des héros qui ont été tristement récompensés. Dimanche, Marc constatait que le zodiac qu'il avait laissé sur place avait été volé. "On nous a volé le bateau que nous avons utilisé pour sauver les sinistrés, se désolait-il lundi, lançant un appel à témoins sur Facebook. Les faits se sont déroulés à Chênée rue du Gravier la nuit de samedi à dimanche. On est venus pour sauver des vies, ce qu'on a fait avec cœur, et au final, on nous a volé le bateau."

Montant du préjudice : près de 18.000€ !

© DR

Lundi soir, Marc recevait une bonne et une mauvaise nouvelle : son bateau avait été retrouvé. Malheureusement dans un triste état. "Le moteur a été volé, confie Marjolaine. Et les boudins ont été dégonflés. Heureusement, ils ne sont pas crevés. Mais le plancher est malheureusement très abîmé. Il a été arraché. Le vol a eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche car le voisinage a encore vu le bateau jusque-là et, quand on est arrivé nous dimanche pour continuer à aider à déblayer chez les sinistrés, il avait disparu."

Un acte ignoble mais qui reflète l'état d'esprit de certains. Depuis vendredi, de nombreux vols ont été commis dans les régions sinistrées.