C’est peut-être la Royalty-fan la plus active du Royaume. Huguette Huart-Quintin, malgré ses 75 printemps, pète la forme.

Ganshorenoise, cette brave dame a trouvé, en la famille royale belge, une "véritable passion" que son bon cœur gâte à chaque apparition. "Cela fait 48 ans que je suis la famille royale. 48 ans de bonheur et de moments de tendresse pour moi…"

Une passion dévorante : "je possède 26 albums et quelque 5.600 photos des membres de la monarchie. Toutes achetées à des agences de presse ou des professionnels ! Je n’ai effectivement jamais pris de photo moi-même : impossible, les bouquets de fleurs que j’offre à la Reine et aux Princesses occupent déjà bien assez mes mains. Internet ? Je n’ai pas de connexion. Je préfère d’autres moyens de communication, disons plus humains…", sourit la charmante Huguette, que son mari, Paul, a toujours soutenue dans sa passion, sans nécessairement la partager. Et sans broncher quant à la déco très royale des lieux et aux bibliothèques plus truffées de têtes couronnées que le Palais le jour du mariage de Philippe et Mathilde !

Pas question pour Huguette, qui fait tous les Te Deum, de louper l’historique rendez-vous de ce dimanche. "Vendredi et samedi, je me suis bien reposée. Ce matin, je me suis rendue chez le coiffeur et j’ai reçu mes quatre bouquets de fleurs dans la journée : un pour la reine Paola, un pour la presque reine Mathilde et deux pour les princesses Astrid et Claire. Ce dimanche matin, un taxi viendra me chercher très tôt : j’escompte être sur les lieux du Te Deum à 6 h 20 du matin, histoire de me garantir une bonne place…"

C’est qu’Huguette, fervente défendresse du protocole et anti-passe droits, malgré sa petite notoriété lors des bains de foule royaux, s’emploie, à chaque instant, à "faire comme tout le monde".

Une place qui lui permettra, comme toujours, de serrer des pinces royales et d’échanger un petit mot avec nos têtes couronnées. "Oui, je les ai déjà tous rencontrés et eux aussi me connaissent. Je n’ai pas de chouchous ! Ils ont souvent un petit mot pour moi." Un petit mot ou plus : il y a presque une décennie de cela, après avoir offert à notre souverain Albert II un stylo Waterman à l’occasion de ses 70 ans, Huguette reçut, bien qu’un an plus tard, une lettre de remerciement du Belvédère, signée de la main du Roi himself.

"Cette année, comme cadeau de bienvenue à notre nouveau Souverain, je lui ai offert un vase Val-Saint-Lambert avec la carte de la Belgique. Une certaine somme, mais quand on aime, on ne compte pas, n’est-ce pas ?"

Son avis sur l’abdication d’Albert II ? "J’estime qu’il faut surtout le remercier pour son incroyable engagement pour notre pays et le maintien de son unité. Je lui souhaite le meilleur repos du monde avec son épouse Paola. On ne s’en rend pas toujours compte, mais le Roi et son épouse ont déjà beaucoup modernisé la monarchie. Sous Baudouin, les sorties royales étaient bien moins nombreuses. Ils ont connu de grands moments de joie mais aussi des périodes plus sombres et je pense qu’ils méritent de se retirer en paix, confiants."

C’est que pour Huguette, ça ne fait pas l’ombre d’un pli : "Philippe est totalement prêt. C’est un homme d’une grande écoute, d’une grande subtilité, même s’il est assez réservé. Ces derniers mois, je le sens plus ouvert, plus… royal. Puis, c’est quelqu’un qui a de l’humour : croisé un jour lors d’une représentation officielle, il n’a pas hésité à me lancer : Tiens, je vous ai vue, ce midi, à la télévision ! " (Rires).

Huguette, qui attend la naissance du royal baby avec bien moins d’impatience que ce dimanche 21 ("pauvres journalistes anglais qui font le pied de grue depuis dix jours… Et la reine Elizabeth, qui attend de pouvoir partir en vacances !", rit-elle ) est, il n’y a guère de suspense, une royaliste invétérée, qui croît "plus que jamais" en une Belgique "unie", soudée par la famille royale". Avec nos Diables Rouges en ciment alternatif ? "Ils sont fantastiques ! Mon voisin, Pierre Kompany, est un papa très fier." Comme la famille royale belge peut l’être, d’avoir conquis un cœur aussi bienfaisant que celui d’Huguette.