Les gouvernements européens ont ouvert massivement leur porte-monnaie pour soutenir l'économie pendant la pandémie. En Belgique, par exemple, 4,7 milliards d'euros supplémentaires ont été versés au cours de l'année 2020, principalement pour le chômage temporaire.

Cela pèse sur la santé du trésor public. Dans l'ensemble de la zone euro, les finances publiques se sont considérablement détériorées. Et selon les calculs d'Euler Hermes, il faudra des années pour retrouver le niveau d'endettement d'avant la crise.

Selon les économistes de l'assureur-crédit, il faudra 89 ans à l'Espagne, 67 ans à la France et 26 ans à l'Italie pour retrouver les niveaux d'endettement d'avant la crise. En revanche, l'Allemagne et les Pays-Bas n'auront besoin que de sept ans pour retrouver leur niveau d'endettement passé. Pour la Belgique, l'assureur-crédit prévoit 2031.

Pour rappel : l'État belge a clôturé l'année 2020 avec une dette nationale de 417,62 milliards d'euros. En un an, pas moins de 32,1 milliards d'euros ont été ajoutés. Le ratio d'endettement est passé à plus de 115 % du PIB. En 2019, il était légèrement inférieur à 100 %.