Le Portugal est confronté à une recrudescence de l'épidémie de coronavirus due au variant Delta, qui a conduit les autorités à rétablir un couvre-feu nocturne à partir de vendredi dans 45 communes dont la capitale, Lisbonne.

Face à cette situation, le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke (Vooruit), a proposé la semaine dernière que les voyageurs revenant du Portugal et qui ne sont pas entièrement vaccinés se soumettent à un test le 1er et le 7e jour après leur retour, sans quarantaine. Mais les entitées fédérées ont préféré s'en remettre à une approche européenne coordonnée.

M. Reynders, qui était lundi l'invité de l'émission De Ochtend de la VRT-radio, a souligné que les autorités belges sont en droit de réclamer un test Covid aux voyageurs revenant du Portugal.

"Un test, comme la Belgique le propose, est peut-être possible. Mais une quarantaine, comme le fait l'Allemagne, ou une interdiction de voyage, cela va trop loin", a-t-il affirmé.

Le commissaire européen belge a ajouté qu'il espérait faire changer l'Allemagne d'avis et parvenir à une meilleure "coordination" entre les Etats-membres de l'UE.

Il estime également qu'une interdiction de voyager vers les pays où le variant delta du coronovirus se propage est inacceptable. "Il devrait être possible de faire quelque chose, car il y a un problème avec le variant delta, mais la question n'est de ne pas aller trop loin", a dit M. Reynders.