Belgique

La SNCB adapte ses horaires pour le reste de la journée de mardi, à la suite de l'incendie provenant de l'abri d'un SDF installé le long de la voie 12 de Bruxelles-Nord, qui a eu de lourdes répercussions sur le trafic durant toute la matinée. 

Ainsi, la majorité des trains P (heure de pointe) en provenance de Bruxelles seront annulés tandis qu'un certain nombre de trains S et IC ne circuleront pas sur la totalité de leur trajet, a indiqué la société de chemins de fer dans un communiqué.

Le traffic a repris

Les six voies qui font la jonction ferroviaire entre Bruxelles-Nord et Bruxelles-Midi, une portion cruciale du réseau au vu du nombre de lignes passant par la capitale, ont été rouvertes à la circulation des trains mardi matin entre 09h00 et 10h00, selon Infrabel, gestionnaire de l'infrastructure.

La totalité des voies entre Nord et Midi sont donc à nouveau en service, de même que l'intégralité des voies passant par Bruxelles-Nord. Après environ 1h30 de paralysie totale de la circulation ferroviaire dans la capitale, qui a entrainé rapidement la pagaille sur le réseau bien au-delà de Bruxelles, une partie des voies entre Bruxelles-Nord et Bruxelles-Midi avait déjà été rouverte à la circulation des trains peu avant 8h00.

L'origine du chaos qui a bloqué de nombreux voyageurs dans des gares à travers tout le pays est un incendie survenu vers 06h30, qui avait débuté dans l'abri d'une personne sans domicile fixe installé le long de la voie 12 à Bruxelles-Nord.

Vu la pagaille créée, avec suppressions et retards importants, des perturbations perdureront une grande partie de la journée.

© D.R.

© D.R.

© D.R.


Bellot regrette cet acte

Le ministre fédéral de la Mobilité François Bellot a pris connaissance ce mardi matin de l’incendie qui touche une loge électrique en gare du Nord. "Il regrette cet acte qui apparaît comme un acte commis par un tiers et ayant des répercussions sur des milliers de voyageurs. 'Alors que tous nos efforts sont concentrés pour une amélioration de la ponctualité, par des mesures techniques et la mise en place du service garanti, je dénonce l’acte tout à fait irresponsable impactant un très grand nombre de voyageurs sur le réseau '. Le mois passé, les faits de tiers représentaient près de 40% des causes de retard.

Les équipes d’Infrabel sont sur le terrain et mettent tout en œuvre afin de restaurer au plus vite un travail normal. 'Le pic de trafic du matin est très perturbé, notre priorité est et reste une meilleure ponctualité pour les navetteurs. Je remercie les équipes d’Infrabel et de la SNCB qui mettent tout en œuvre pour restaurer le trafic au plus vite'.", précise un communiqué du cabinet du ministre.