Belgique Neuf sur dix les lisent et s’en inspirent pour effectuer leurs achats.

On savait déjà le Belge champion du monde de couponing, il est désormais aussi féru de folders publicitaires. Malgré les autocollants "No Pub" qui fleurissent sur les boîtes aux lettres, BD My Shopi révèle au travers d’une enquête que les consommateurs belges sont très attentifs aux folders publicitaires. Ainsi, 91 % des Belges lisent les folders publicitaires et y consacrent en moyenne 19 minutes par semaine. Le plus populaire reste celui du supermarché, que lisent avec attention 66 % des Belges, déclarant même être heureux ou très heureux à sa lecture.

"L’effet d’activation du folder publicitaire sur les jeunes et les personnes âgées est similaire à bien des égards. Les folders tant papier que numériques encouragent tous les groupes d’âge à envisager des achats, à découvrir de nouveaux produits ou à naviguer sur le site web d’un magasin ou d’une marque", explique Tim De Witte, CCO BD myShopi.

L‘enquête de Profacts et BD myShopi démontre également que les Belges sont des chasseurs de promotions. Au cours des trois derniers mois, 7 Belges sur 10 (72 %) ont utilisé un coupon de réduction. La majorité de ces coupons (71 %) a été obtenue par le consommateur dans un folder publicitaire imprimé.

Ce qui tend également à prouver l’impact de ces folders et leur influence sur notre comportement d’achat. Si trois quarts des Belges (72 %) restent fidèles à l’utilisation des listes de courses, les folders publicitaires jouent un rôle important à cet égard. Et dans une large mesure même puisque 4 Belges sur 5 (83 %) se fient aux folders publicitaires lors de l’établissement de leur liste de courses hebdomadaire.

Autre fait étonnant révélé par cette étude : le consommateur lit non seulement les folders pour y dénicher de bonnes affaires, mais aussi pour… le plaisir. Deux Belges sur 5 lisent le folder publicitaire pour s’inspirer (43 %) ou pour se divertir (42 %).

Si les pubs de la grande distribution sont les plus lues, les folders sont aussi un moyen de diriger le consommateur vers les commerces locaux. Selon une étude menée précédemment par Deloitte, les folders stimulent le commerce local dans un rayon de 20 kilomètres.

La récente enquête de BD myShopi montre que la distance qu’un lecteur de folder est prêt à parcourir pour un produit dépend de son type. "Les promotions sur les achats quotidiens amènent généralement les consommateurs au supermarché régional (5 kilomètres), mais les Belges n’hésitent pas à parcourir plus de kilomètres. De nos jours, les produits tels que les vêtements, la téléphonie ou l’électronique sont très populaires en ligne. Pour les petits acteurs locaux, il n’est pas toujours facile de rivaliser avec les différents acteurs nationaux et internationaux de l’e-commerce. Le folder est un maillon important dans le commerce local. Notre enquête montre que le consommateur belge est prêt à parcourir une vingtaine de kilomètres pour des offres intéressantes dans le domaine de l’électronique. Cela montre que l’orientation régionale des folders publicitaires est un facteur qui lie les Belges à leurs commerçants locaux."