Cela représente une augmentation de près de 30% par rapport à l'an dernier à même époque. Comme de coutume, c'est en Région bruxelloise que la situation est la plus tendue, avec 1.492 élèves dits "sans école", soit une augmentation de 27% par rapport à 2020.

Les chiffres montrent également cette année une très forte progression (+38%) du nombre d'élèves sur liste d'attente dans le Brabant wallon. Ils sont 177 dans ce cas cette année, contre 128 l'an dernier.

Dans le reste de la Wallonie, le nombre d'élèves sur liste d'attente progresse également, de l'ordre de 22%, pour atteindre 702 unités, contre 572 l'année dernière à pareille époque.

Régie par le célèbre décret Inscriptions, la première phase de la procédure en vue de la rentrée de septembre s'est clôturée le 5 mars dernier. Les écoles ont reçu au total 51.470 formulaires uniques d'inscription (FUI), soit 3.221 de plus (+6,6%) que l'an dernier.

Les parents étaient invités à y inscrire l'école ou les écoles de leur choix, mais 4,66% n'ont trouvé place nulle part et figurent dès lors sur liste d'attente. En région bruxelloise, c'est le cas pour 11,95% des enfants.

Comme annoncé dans l'accord de gouvernement arc-en-ciel en FWB, la majorité prévoit de revoir décret inscriptions. Un avant-projet de décret a déjà été approuvé en gouvernement. Il devrait normalement être d'application pour la rentrée de septembre 2022.

Celui-ci prévoit une modification des critères d'attribution des places dans les écoles où la demande est plus forte que l'offre. Le nombre d'enfants "sans école" ne devrait toutefois pas changer à l'avenir, mais bien leur mode de sélection.

Si de nombreuses écoles sont déjà complètes, il reste toutefois encore plus de 11.000 places dans les autres écoles de FWB, mais un millier seulement à Bruxelles.