Il s'est refusé à tout commentaire sur le rapport des médiateurs, la demande du gouvernement flamand d'obtenir des éclaircissements et le refus de la N-VA de participer au dialogue institutionnel


MELSBROEK M. Leterme n'a pas souhaité régir à chaud samedi à sa descente d'avion, à l'aéroport militaire de Melsbroek. Le premier ministre revenait d'une mission de trois jours en Russie où il est allé appuyer une série d'entrepreneurs belges participant à un forum économique à Sotchi (sud de la Russie).

"Le premier ministre n'a pas pour habitude de commenter l'actualité politique belge depuis l'étranger où il ne maîtrise pas toutes les finesses des dossiers en cours", a commenté son porte-parole.

Le gouvernement flamand a demandé vendredi à Yves Leterme des éclaircissements après que le vice-premier ministre et président du MR Didier Reynders a souligné le lien entre la discussion annoncée au sein d'une structure de dialogue institutionnel et celle à mener, relativement à BHV, dans un cadre parallèle.

Le premier ministre aura un contact avec M. Reynders à cet égard, a-t-on appris.
La N-VA a pour sa part annoncé vendredi son refus de participer à un dialogue institutionnel tel que proposé au roi par les médiateurs. Les nationalistes flamands doivent confirmer ce choix dimanche lors d'un congrès.

Le premier ministre ne souhaite pas réagir à chaud à ces informations. Il se veut discret. Vendredi se posait la question de sa participation aux Fêtes de Wallonie dont les discours politiques sont prononcés samedi. M. Leterme a finalement confirmé sa présence à Namur. "Je serai là à 17 heures", a-t-il indiqué.

Le premier ministre a par ailleurs confirmé son agenda de la semaine prochaine. Il participera au Conseil de Sécurité des Nations-Unies à New York et ne sera donc pas en Belgique de mardi à vendredi matin.

© La Dernière Heure 2008