00h01 : L'armée arrive à Trooz

L'armée vient d'arriver à Trooz afin d'évacuer les personnes victimes des inondations. Des embarcations vont parcourir les rues inondées de La Brouck jusqu'à Nessonvaux. Il est demandé à la population qui le nécessite d'être attentive et de se manifester dès leur passage.

00h00: Evacuation du village de Mouland dans les Fourons par mesure de précautions

La Cellule de crise de la commune à facilités des Fourons a décidé de procéder à l'évacuation du village de Mouland (Moelingen) par mesure de précautions face aux fortes précipitations. Les services d'urgence recommandent vivement l'évacuation pour des raisons de sécurité.

Les pompiers procèdent en ce moment maisons par maisons dans plusieurs rues dans cette localité de la province du Limbourg. Les personnes qui n'ont pas de proches chez qui passer la nuit sont accueillies dans un local d'une école provinciale. Une alerte a aussi été envoyée via le service BE-Alert par la commune pour informer les habitants.

Selon le bourgmestre de la ville, Joris Gaens (Voerbelangen), les inondations sont les plus importantes jamais constatées dans les Fourons, et surpassent celles de juin 2018.

"Malgré toutes les mesures préventives et les efforts conséquents des pompiers, nous n'avons pas pu faire face à ces conditions météorologiques exceptionnelles aujourd'hui. Pour l'instant, il n'y a pas d'amélioration à l'horizon ce qui rend les choses difficiles", a-t-il commenté.

Des sacs de sable supplémentaires sont installés pour tenter de préserver un maximum de maisons de la montée des eaux. La police locale a aussi fermé mercredi soir la E25 en direction des Pays-Bas, alors qu'un rond-point était sous eaux.

23h29: Le centre de Theux est complètement sous eau

Les images datent de 19h30. Mais elles sont très très impressionnantes. Sur le groupe Facebook Info Météo, on a également un peu plus d'informations à propos de la situation à propos de la Gileppe. "A ce moment, il n'y avait plus de réserve sur Eupen donc ouverture des vannes pour lâcher le même volume que le débit entrant. Sur la Gileppe, il restait de quoi tamponner jusque demain matin suivant les dernières prévisions et vu la diminution prévue des précipitations en fin de nuit ça allait peut être passer tout juste sans devoir augmenter le débit de sortie"


22h48: Plusieurs routes inondées en région verviétoise

La police fédérale fait, sur son site internet, un inventaire des chaussées fermées suite aux intempéries de ces dernières heures. C'est en province de Liège qu'elles sont le plus nombreuses.

La police indique ainsi que le centre de Spa, la N629, est fermée à la circulation, tout comme le centre de Theux qui est inaccessible. Des coulées de boues sont aussi constatées sur la N30, Bastogne-Houffalize, à hauteur de Harzé.

La N633 qui relie Liège à Trois-Ponts est fermée à Aywaille en direction de Polleur.

La N61 qui permet de traverser la vallée entre Ensival et Nessonvaux est interdite à la circulation tout comme la N621, à hauteur de Fléron.

La N673, est, elle, fermée à hauteur de Trooz. La N690 à Pepinster est inondée, comme la N633 qui relie Esneux et Comblain-au-Pont et qui sont elles aussi interdites à la circulation

Même s'il est conseillé de se déplacer le moins possible et de rester chez soi, des déviations locales sont souvent mises en place. Du coté de Dison, la bourgmestre Véronique Bonni indique sur les réseaux sociaux qu'un mur s'est effondré rue de Renoupré et que les rues de l'Industrie, Saint-Jean et du Corbeau sont interdites à la circulation.

21h45 - La situation toujours critique dans la province de Liège

Ce mercredi soir, vers 21h45, la situation ne semblait pas prête de s'améliorer dans la province de Liège.

La commune de Chaudfontaine a évacué une partie de la population riveraine des lieux problématiques (Vaux-sous-Chèvremont et Chaudfontaine Source), soit 1.351 habitations et potentiellement 1.763 personnes. Il était en outre impossible pour certaines personnes d'être secourues : "L'évacuation des zones sinistrées est très compliquée, car l'accès n'est plus possible. Il est donc demandé aux personnes de se réfugier aux étages de leur habitation et de bien rester chez elles à l'abri en attendant une décrue", a insisté le bourgmestre Daniel Bacquelaine.

Dans la commune de Trooz, la situation est aussi préoccupante. "La Vesdre est sortie de son lit et a envahi la chaussée. Les citoyens et ouvriers communaux se sont réfugiés aux étages. Nous n'avons pas le matériel adéquat pour évacuer la population et nous avons donc fait appel à l'armée", a expliqué le bourgmestre Fabien Beltran.

D'autres communes comme Soumagne et Chênée sont également touchées de plein fouet.

Du côté de la zone de secours Hemeco, les hommes du feu sont débordés par les appels concernant des inondations à Clavier, Anthisnes ou encore Ferrières. Mercredi soir, plus d'une centaine d'interventions avaient déjà été réalisées. À Ferrières, une centaine de scouts présents au domaine de Palogne ont d'ailleurs été évacués.

Le bourgmestre faisant fonction de Hamoir, Michel Legrois, se disait quant à lui inquiet pour les prochaines heures. "Nous avions des problèmes liés à des camps de jeunesse, mais tout a été réglé. En revanche, cela reste problématique dans le village de Comblain-la-Tour et avec la montée du ruisseau Boé ainsi que de l'Ourthe. La nuit risque d'être longue."

21h45 - Plus de 200 interventions pour les pompiers de Liège, aucun blessé

Les pompiers de la province de Liège comptabilisaient mercredi, vers 20h45, plus de 200 interventions. Un nombre qui ne cessait de grimper.

"La Vesdre est sortie de son lit et nous ne pouvons plus accéder à certaines zones avec des véhicules motorisés. Nous ne sommes pas bien équipés et l'armée est présente avec des camions. Aucun blessé n'est à déplorer", ont-ils précisé.

21h30 - Une fille de 15 ans serait tombée dans l'Ourthe

Nos confrères de L'Avenir annoncent qu'une adolescente de 15 ans serait tombée dans l'Ourthe à Marcourt, près de Rendeux, ce mercredi en fin d'après-midi. Les pompiers locaux ont confirmé qu'une personne était bien tombée dans la rivière à hauteur de Marcourt mais n'ont pas confirmé l'identité de la victime. Des recherches sont actuellement en cours. Si l'information est vérifiée, l'important débit de l'Ourthe actuellement fait craindre le pire pour la fillette.

20h07 - L'Allemagne frappée par de violents orages

Les intempéries s'étendent en dehors de la Belgique. De violents orages frappaient mercredi l'Allemagne, l'ouest en particulier, ont annoncé les autorités locales, qui prévoient dans les jours à venir de nouvelles précipitations. Un pompier est mort noyé lors d'une intervention à Altona (Rhénanie du nord-Westphalie), ont annoncé mercredi soir les médias locaux. L'est n'est pas non plus épargné: en Saxe, un homme est porté disparu.

En Rhénanie du nord-Westphalie, région la plus peuplée d'Allemagne, d'importantes pluies ont occasionné de nombreux dégâts, notamment dans plusieurs maisons de retraite.

Dans plusieurs localités, l'eau est montée à près d'un mètre dans des ruelles. De nombreuses caves ont été inondées, selon les pompiers.

Des arbres ont été arrachés par de puissantes bourrasques.

A Hagen, des ruisseaux sont sortis de leur lit et ont déplacé, selon les secours, des "masses de débris" qui ont bloqué des rues.

19h30 - La Vesdre continue de monter

Depuis l'ouverture des vannes du barrage d'Eupen, à 17h, le niveau de l'eau de la Vesdre continuer à monter. De nombreuses maisons sont inondées à Chaudfontaine, notamment. La commune a d'ailleurs décidé d'évacuer une partie de sa population.


18h45 - L'Ourthe reste très menaçante à Tilff (Liège)

Après une nuit d'inondations, le niveau de l'Ourthe à Tilff reste toujours très menaçant. La situation est toutefois sous contrôle pour le moment. La commune d'Esneux se trouve aussi les pieds dans l'eau.

Esneux © Tonneau
Esneux © Tonneau
© D.R.

Non loin de là, dans la vallée de l'Amblève, Aywaille et Remouchamps sont aussi fortement inondées, comme on peut le voir notamment sur ces vidéos et photos.


AYWAILLE © Tonneau
AYWAILLE © Tonneau
REMOUCHAMPS © Tonneau
REMOUCHAMPS © Tonneau
REMOUCHAMPS © Tonneau

A Sprimont, des dégâts ont été signalés par la commune. "La rue de Mery, à la limite de la commune et d’Esneux, est barrée suite à un affaissement de l’accotement et de l’instabilité de la voirie.", a alerté la commune sur son compte Facebook.


18h11 - Un poste de surveillance ouvert à l'hôtel de police de Liège

Un poste de surveillance et de coordination a été ouvert mercredi après-midi à l'hôtel de police de Liège en raison des fortes pluies qui s'abattent actuellement sur le sud de la Belgique. Chênée est le quartier le plus touché par les intempéries, précisent le bourgmestre et la cellule de crise de la Ville de Liège, qui disent suivre "attentivement l'évolution de la situation et les directives de la Cellule de crise provinciale". "Il est actuellement préconisé aux habitants en bordure de la Vesdre d'évacuer les logements situés dans les rues inondables qui sont toujours accessibles. Les policiers de Liège, sur place, conseillent donc aux habitants de la rue de Bêchuron, de la rue du Gravier et du quartier Lhonneux d'évacuer, s'ils le souhaitent", précise le communiqué.

Il est conseillé aux habitants menacés par les eaux de ne pas sortir de leur domicile par eux-mêmes, mais seulement en suivant les recommandations des pompiers. Les citoyens inondés sont donc appelés à rester chez eux tout en se mettant à l'abri aux étages. En cas de danger vital, ils peuvent contacter le 112.

17h40 - L'armée fournit camions pour l'évacuation, sacs de sable et lits de camp

Des camions militaires sont mis à disposition pour l'évacuation de la population dans les communes de Theux et Liège en raison des inondations, indique mercredi en fin de journée le service de presse de la Défense. À Namur et Rochefort aussi, des camions militaires sont à disposition pour l'évacuation de la population. Des sacs de sable ont été transportés vers la province du Limbourg en prévision, tandis que 70 lits de camp ont été fournis dans la commune de Nassogne, en province de Luxembourg,

Divers moyens du Génie (pompe, bateau, etc.) sont en stand-by si nécessaire, précise encore la Défense. D'autres pourront être mis en place en fonction de la demande.

17h23 - Le niveau de l'eau ne cesse de monter à Fourons

Le niveau d'eau de la Berwinne et de la Voer continue de monter et les deux rivières ont maintenant débordé. En conséquence, toute la commune de Fourons est touchée par les inondations. Le centre du village de Mouland est dans une situation critique. Un certain nombre de digues subissent actuellement de fortes pressions. Les services de secours craignent des ruptures, rapporte la commune. Les pompiers s'affairent à construire des digues supplémentaires et à renforcer les actuelles. Une personne ayant besoin d'aide a été évacuée de son domicile par mesure de précaution.

17h03 - Camps scouts évacués dans la Province de Namur

Les communes concernées sont : Couvin, Cerfontaine, Walcourt, Rochefort, Dinant, Houyet, Anhée, Gedinne, Hastière, Onhaye, Philippeville, Profondeville, Yvoir, Viroinval.

La gouverneure faisant fonction de la province de Namur, Marie Muselle, a d'ailleurs décidé mercredi d'activer la "phase provinciale de crise", qui consiste à assurer la coordination stratégique des services de secours et des autorités locale. Cette décision a été motivée par les fortes précipitations récentes. Depuis hier soir, les services de la gouverneure assurent une coordination avec les pompiers et les communes du sud de la province pour l'évacuation de plusieurs camps scouts en raison des fortes précipitations. Rochefort, Couvin et Viroinval sont les plus touchées, plus de 50 camps ont été évacués sur ces trois communes et plus de 20 camps sur l'ensemble des autres entités.

17h00- Le barrage d'Eupen lâche des eaux

Face à la pluie incessante, le barrage d'Eupen arrive à saturation. Sur le coup de 17h, il a donc été décidé d'ouvrir les vannes du barrage temporairement, ce qui augmente encore considérablement le niveau de la Vesdre et contraint certains habitants du de Dolhain, mais aussi de Chaudfontaine à évacuer leur domicile.

16h40 - Plusieurs cours d'eau sont sortis de leur lit

Les seuils d'alerte de crue sont atteints pour de nombreux cours d'eau en Wallonie. Lors du dernier bilan publié vers 13h00, les risques de crue et débordements concernaient principalement les rivières de l'Eau d'Heure, l'Eau blanche et l'Eau noire, la Basse et la Haute Lesse, la Lhomme, l'Ourthe, l'Amblève, la Vesdre et leurs affluents. Dans la botte du Hainaut et la province de Namur, l'Eau d'Heure et l'entièreté du bassin du Viroin sont en phase d'alerte de crue. Des débordements localisés sont déjà observés, alors que d'importantes quantités de pluie sont encore attendues jusqu'à jeudi soir.

La Basse Lesse et ses affluents sont également en phase d'alerte de crue. Des débordements sont constatés en plusieurs endroits et se poursuivront durant la soirée ou au cours de la nuit. Les risques concernent essentiellement les communes de Dinant, Houyet et Rochefort.

La situation est similaire pour la Haute Lesse et ses affluents, en province de Luxembourg. Compte tenu des prévisions météorologiques, les seuils d'alerte seront atteints en fin de journée, avec des débordements déjà constatés.

Dans les provinces de Namur, Liège et Luxembourg, la Lhomme, l'Ourthe, l'Amblève, la Vesdre et leurs affluents sont également toutes en phase d'alerte de crue.

Selon les prévisions météorologiques actuelles, la hausse des niveaux d'eau devrait se poursuivre progressivement au cours des prochaines heures.

L'administration conseille aux riverains de rester à l'écoute des bulletins d'informations météorologiques et hydrologiques, ainsi que de suivre les indications de l'administration communale, des services de secours et de police.

16h39 - Évacuations préventives à Baelen, Eupen et Limbourg

16h22 - Plusieurs lignes de trains à l'arrêt

La circulation ferroviaire est fortement perturbée mercredi en provinces de Namur et de Liège en raison des averses qui s'abattent sur la région, signale la porte-parole du gestionnaire de l'infrastructure, Infrabel, Jessica Nibelle. La SNCB conseille aux voyageurs de reporter leur voyage en train dans les provinces de Liège, Namur et Luxembourg. Les répercussions vont jusqu'à concerner le Brabant wallon, six lignes sont particulièrement impactées. Plusieurs centaines de trains ont été et seront supprimés d'ici vendredi. La ligne 161, entre les provinces de Namur et de Brabant wallon, est victime de coulées de boue sur les voies entre Gembloux et Mont Saint Guibert. La circulation des trains s'effectue sur une seule voie.

16h14 - Des routes inondées à Marche, Durbuy, Hotton, Nassogne

De nombreuses rues se sont retrouvées sous eau mercredi en raison des pluies abondantes qui frappent le nord de la province du Luxembourg. À Marche-en-Famenne, la N86 reliant les communes de Marche et Rochefort a dû être fermée à la circulation en raison du débordement de la Wamme à hauteur du village de Hargimont, indique le bourgmestre de Marche André Bouchat. La protection civile est descendue sur place ainsi que les pompiers de Rochefort.

À Hotton, des torrents formés par le ruissellement des eaux a entraîné la fermeture de plusieurs rues.

Près de Durbuy, la N806 a été fermée à la circulation à hauteur de Juzaine en raison du débordement de l'Aisne.

Dans la commune de Nassogne, plusieurs villages ont été frappés par la montée des eaux, indique le bourgmestre Marc Quirynen. C'est le cas de Masbourg, où le débordement de la Masblette a entraîné la fermeture de la crèche pour des questions d'accessibilité. Quelques kilomètres plus loin, la route reliant Forrières à la gare de Jemelle est devenue impraticable en raison du débordement de la rivière Lhomme. "Nous avons organisé une réunion d'urgence pour planifier les opérations si l'eau continuait à monter et qu'il fallait reloger des gens", poursuit le bourgmestre.

Le commandant des pompiers de la zone de secours Luxembourg invite les usagers à ne prendre la voiture qu'en cas de nécessité.

14h25 - L'IRM place la province de Liège en code rouge

L'IRM a placé la province de Liège en code rouge, soit le niveau le plus élevé (4/4). Une première depuis 2010 sur le territoire.

Les villes de Theux, Spa et de Méry sont particulièrement touchées par de fortes inondations.

© Christelle Jeanpierre
© Christelle Jeanpierre


13h - Un corps retrouvé dans la Meuse

Les plongeurs de la zone de secours NAGE se sont rendus à hauteur de l'écluse de Rivière pour extraire le corps de l'eau, malgré le courant provoqué par le fleuve en crue.