Les communes d'Ittre et de Clabecq ont été particulièrement touchées par les inondations

Les fortes pluies de mardi ont nécessité d'innombrables interventions des pompiers sur l'ensemble du territoire du Brabant wallon. Les conditions météorologiques s'étant améliorées, le plan provincial d'urgence a été levé dans le courant de la nuit, ont indiqué mercredi les pompiers tubiziens. Les intempéries qui ont sévi mardi sur le pays ont généré des inondations qui ont occasionné d'importants dégâts dans le Brabant wallon. 

Les entités d'Ittre et de Clabecq, dans la région de Tubize, ont été les plus touchées. Le Hain est sorti de son lit et de nombreuses caves et habitations ont été inondées. Si aucune victime n'est à déplorer, plusieurs centaines d'habitants, dont des personnes âgées, ont été évacuées par mesure de sécurité à Ittre. Celles-ci ont été hébergées dans la salle de la rue de la Planchette.

Dans le courant de la nuit, le plan provincial d'urgence déclenché mardi soir a été levé. Mercredi matin, tous les corps de pompiers du Brabant wallon poursuivaient les opérations de nettoyage de voiries et de vidanges de caves, qui devraient se prolonger durant toute la journée. La région de Nivelles est la seule de la province à avoir été relativement épargnée par les intempéries.

A Bruxelles, plusieurs tunnels ont été fermés suite aux pluies importantes qui se sont abattues

En raison des fortes pluies, plusieurs tunnels de la capitale ont été fermés. Il s'agit du tunnel Cinquantenaire en direction du centre, du tunnel Stéphanie en direction du centre et du tunnel Arts-Loi en direction du Midi.

Le tunnel Montgomery a également été fermé en direction de Meiser mais la situation a déjà été rétablie. Même chose pour le tunnel Vleurgat qui était fermé dans les deux sens mais qui a déjà pu être rouvert.

"Il vaut mieux avoir de la pluie pendant longtemps plutôt que de très fortes pluies sur une courte période. Car cela cause des problèmes d'évacuation", explique Inge Paemen, porte-parole de Bruxelles Mobilité, qui ne peut pas encore préciser quand est-ce que les tunnels inondés seront rouverts. "On attend la fin de l'averse."

Par ailleurs, les pompiers bruxellois ont également été fortement sollicités pendant et après l'averse. Ils ont effectué une trentaine d'interventions. "Principalement à Ixelles, Evere, Anderlecht et Molenbeek", constate Pierre Meys, porte-parole des pompiers bruxellois. "Il n'y a pas de blessés à signaler. Les interventions concernent des avaloirs ou des goutières bouchées ou des câbles sous eaux".

La circulation des trains a repris normalement entre Tirlemont et Vertrijk

Les trains circulent à nouveau normalement depuis 4h mercredi matin entre Tirlemont et Vertrijk (près de Boutersem, dans la province de Brabant flamand), a indiqué Frédéric Petit, porte-parole d'Infrabel. En raison des fortes précipitations tombées mardi, une quantité importante de sable d'un remblai de la voie a été emportée dans la soirée à hauteur de Boutersem, ce qui a fait craindre des problèmes d'instabilité. La circulation des trains a dans un premier temps été interrompue, avant de reprendre sur une seule voie vers 21h00.

Le trafic ferroviaire a finalement repris normalement sur cet axe mecredi matin.

Des dizaines d'interventions sur l'arrondissement de Huy-Waremme

Les services régionaux d'incendie (SRI) de l'arrondissement de Huy-Waremme ont reçu de nombreux appels consécutivement aux fortes pluies qui se sont abattues sur la région mardi après-midi. Les pompiers de Hannut, Huy et Waremme sont actuellement au travail pour répondre aux nombreuses sollicitations des habitants concernés par des inondations. Des caves et des routes ont été inondées par les fortes pluies. "Nous avons reçu plusieurs dizaines d'appels", précisait-on mardi soir au service régional d'incendie (SRI) de Hannut. Sur la commune de Donceel, le bourgmestre a activé le plan communal d'urgence, avant de le lever quelques heures plus tard. Les pompiers de Waremme et les agents de la protection civile de Kemexhe (Crisnée) ont été dépêchés sur les lieux. Il n'y a toutefois pas eu de blessé.

La région d'Aarschot-Diest-Tirlemont-Landen fortement touchée par les inondations

La pluie tombée en abondance mardi soir en différents endroits de la province de Brabant flamand a causé d'importantes inondations. La région d'Aarschot-Diest-Tirlemont-Landen a été particulièrement touchée. Les pompiers de ces localités et de Louvain ont reçu au total plus de 200 appels pour des caves inondées. Des routes ont dû être coupées à la circulation en de nombreux endroits. Les pompiers de Tirlemont ont reçu une centaine d'appels. Ce sont surtout le centre de leur commune mais également les localités de Glabbeek, Hoegaarden et Boutersem qui ont été les principales victimes de la météo. Le plan communal d'urgence a notamment été déclenché durant quelques heures à Glabbeek, où de nombreuses caves ont été envahies par les eaux.

La circulation des trains a également été interrompue entre 20h30 et 21h00 entre Vertrijk et Tirlemont à la suite des intempéries.

Les pompiers d'Aarschot ont eux été aux prises avec une cinquantaine de caves inondées sur le territoire de la commune de Tielt-Winge.

Les hommes du feu de Diest ont été sollicités à une soixantaine de reprises pour des interventions sur le territoire de leur commune mais également d'autres se trouvant dans les environs. Ils ont pointé du doigt les travaux se déroulant actuellement à Diest et qui ont empêché les égouts de fonctionner correctement.

Les pompiers de Louvain se sont rendus à Lubbeek, où une dizaine de caves ont là aussi été envahies par les eaux. Plusieurs habitants de Landen, où diverses rues ont été fermées à la circulation, ont connu la même mésaventure.

La commune de Glabbeek également touchée par des inondations

Le plan d'urgence communal a été déclenché durant plusieurs heures mardi soir à Glabbeek (province de Brabant flamand) en raison des importantes précipitations qui sont tombées et qui y ont causé des inondations. Plusieurs villages de la commune tels que Bunsbeek, Glabbeek village et Attenrode-Wever, se sont en effet retrouvés sous eau après qu'un véritable déluge se soit abattu vers 19h30. Le bourgmestre Peter Reekmans a décidé la fermeture à toute circulation d'une dizaine de rues. Il estime à une quarantaine le nombre de maisons dont les caves ont été inondées. "De mémoire d'homme, Glabbeek n'a jamais connu ça", a-t-il commenté.

Il a été mis fin au plan communal d'urgence vers 23h00. Les pompiers locaux devraient toutefois être sur la brèche durant toute la nuit.

Des camps de mouvements de jeunesse évacués à Neerpelt et Zutendaal

Les importantes précipitations tombées mardi soir sur le Limbourg ont nécessité l'évacuation de plusieurs camps de mouvements de jeunesse. Les secours ont ainsi dû intervenir à Neerpelt où se déroulait un camp Chiro (l'équivalent flamand du Patro) avec 260 enfants, qui ont été hébergés dans une salle paroissiale de la commune. A Zutendaal, c'est un groupe de 70 jeunes filles d'une unité de Lokeren qui a été emmené par les pompiers de Genk à la cantine du club de football local pour y passer la dernière nuit de leur camp, qui se termine mercredi.