Infrabel a décidé jeudi matin de mettre le réseau ferroviaire à l'arrêt dans le sud du pays en raison des intempéries, a annoncé le ministre de la Mobilité, Georges Gilkinet.

"Vu les intempéries exceptionnelles et malgré tous les efforts de son personnel, Infrabel m'informe ce jeudi matin de sa décision de devoir mettre le réseau ferroviaire à l'arrêt au sud de la Belgique. Il est en effet impossible d'assurer la circulation en toute sécurité des trains pour les voyageurs ou d'avoir accès aux zones les plus stratégiques pour leurs équipes", a déclaré le ministre dans une communication adressée à l'Agence Belga.

"Cette mesure était nécessaire afin d'assurer la sécurité de tous", a ajouté le CEO d'Infrabel, Benoît Gilson.

Seuls quelques trains circulent encore entre Liège et Bruxelles et Namur et Bruxelles. La SNCB déconseille cependant fortement les voyages en train dans le sud du pays et demande aux voyageurs de ne pas se rendre en gare dans les provinces de Namur, Luxembourg et Liège. "Aucun transport alternatif ne peut être garanti, et aucun bus de remplacement ne roulera ce jeudi", précise le porte-parole de la société des chemins de fer, Vincent Bayer.

La circulation des trains Thalys est également suspendue ce jeudi entre Bruxelles et l'Allemagne, dans les deux sens. La société invite ses voyageurs à consulter le site Thalys.com ou l'application Thalys.

La mise à l'arrêt d'une grande partie du réseau ferroviaire dans le sud du pays permettra notamment aux services de secours de se concentrer sur l'aide urgente à apporter aux personnes sinistrées, a précisé le ministre qui suit en permanence l'évolution de la situation sur le rail.

"Une fois que la situation sera sous contrôle, Infrabel fera une évaluation des dégâts, fixera les priorités et entreprendra toutes les actions nécessaires en vue de rétablir le trafic en toute sécurité", a précisé le CEO d'Infrabel.

Cette mise à l'arrêt permettra également aux services de secours de se concentrer sur l'aide urgente à apporter aux personnes sinistrées, a précisé le ministre qui suit en permanence l'évolution de la situation sur le rail.

Dans un communiqué, Infrabel a fait part des différentes lignes touchées par cette mise à l'arrêt:

Province de LIEGE

La Province de Liège est particulièrement touchée par les inondations. Les voies sont sous eau ou obstruées par des éboulements sur de nombreuses lignes. La circulation est interrompue :

- entre Liège et Namur (L125)

- entre Liège et Maastricht (L130)

- entre Visé et Montzen-Frontière Allemande (L24)

- entre Liège et Welkenraedt (L37). Le viaduc de Nessonvaux présente une instabilité.

- entre Visé et Visé-Frontière (L40)

- entre Liège et Marloie (L43)

- entre Liège et Gouvy (L42)

- entre Pepinster et Spa (L44)

- entre Welkenraedt et Eupen (L49)

En revanche, les Thalys et ICE circuleront normalement entre Liège-Guillemins et Aachen. Les trains roulent également entre Liège et Bruxelles.


Province de NAMUR

La circulation est totalement interrompue :

- entre Namur et Liège-Guillemins (L125)

- entre Namur et Charleroi (L130)

- entre Namur et la frontière luxembourgeoise (L162)

- entre Dinant et Gendron-Celle (L166)

Les trains roulent entre Bruxelles et Namur mais le trafic est ralenti entre Gembloux et Mont Saint-Guibert (L161) en raison de l’affaissement d’un talus.

Les voyageurs sont invités à suivre les informations les concernant sur le site de la SNCB: www.belgiantrain.be.