Un rendez-vous a, entretemps, déjà été fixé entre nos deux cabinets pour que soient explorées techniquement les demandes actuelles de la Région", indique jeudi le cabinet du Premier ministre. Le ministre-président wallon Elio Di Rupo (PS) a formulé une demande au fédéral : faire preuve de plus de solidarité suite aux inondations, dans ce courrier adressé au Premier ministre Alexander De Croo (Open Vld), deux mois après les inondations meurtrières qui ont frappé le sud du pays, rapportait L'Echo jeudi matin. Outre une contribution financière, le premier wallon demande au chef du gouvernement fédéral d'abaisser à 6% la TVA pour la reconstruction des habitations dans les zones sinistrées. La Wallonie appelle également le fédéral à prolonger le droit passerelle. Et face aux charges financières imprévues à la suite des inondations, la Wallonie attend du fédéral une garantie sur les emprunts contractés pour la reconstruction.

"Depuis le 1er jour, le dialogue a été constant et les contacts ont été réguliers. La présence d'Alexander De Croo lors de la conférence de presse annonçant la mise en place du Commissariat wallon à la reconstruction en est le meilleur témoin", répond le cabinet du Premier ministre.

"Cet engagement du fédéral s'est traduit dans les actes par l'annonce cet été d'un certain nombres de mesures parmi lesquelles l'abaissement à 6% de la TVA pour la reconstruction des habitations situés dans les zones sinistrées. Cette mesure concerne également l'ensemble de l'année 2022", annonce d'ores et déjà le Premier ministre.

"La cellule d'appui fédérale est, elle, toujours active", poursuit le cabinet. "Depuis sa mise en place le 5 août 2021, elle a permis, en autres, l'organisation de plus de 135 opérations de nettoyage, la distribution de centaines de milliers de repas, la mise à disposition de cabines de douche dans les zones les plus touchées et la coordination d'une aide psychosociale pour les citoyens à travers 45 institutions. Au niveau fédéral, tant la société civile que la Défense, la police fédérale, le SPF Santé publique, le Centre de crise national ont participé à ces efforts. Le cabinet du Premier ministre prend, bien évidemment, acte de la volonté du gouvernement wallon que ce soutien soit prolongé. Comme indiqué, nos cabinets en discuteront très prochainement."