Plusieurs cours d'eaux placés en phase de préalerte de crue en Wallonie

Les précipitations qui s'abattent sur le sud du pays risquent de faire déborder certains cours d'eaux en Wallonie. La Vesdre, l'Amblève, la Lhomme, la Haute Lesse et la Haute Semois ont ainsi été placées en phase de préalerte de crue lundi après-midi, apprend-on sur le site web de la Direction générale opérationnelle de la Mobilité et des Voies hydrauliques du SPW. Les cumuls de précipitations pourraient atteindre les 30 à 50 litres par mètre carré d'ici mercredi et culminer très localement à 60 à 80 litres par mètre carré, selon les prévisions de l'IRM, rappelle le SPW. Si les seuils de préalerte n'ont pas encore été atteints, "on est sûrs qu'ils vont l'être" au vu de ces prévisions, explique Paul Dewil, directeur-coordinateur du centre régional de crise au SPW. C'est pourquoi la phase de préalerte a déjà été enclenchée "pour ne pas devoir le faire à 02h00 du matin".

Les seuils de vigilance pour la Vesdre et ses affluents devraient être atteints dans la nuit de lundi à mardi et/ou mardi en journée, selon le SPW. "Compte tenu des remembrements importants et des dégâts au réseau d'égouttage sur ce bassin hydrographique, la phase de pré-alerte est enclenchée."

Pour l'Amblève et ses affluents, le SPW prévoit que les seuils de préalerte seront atteints durant la nuit et/ou mardi. Pour la Lhomme, la Haute Lesse et la Haute Semois, ainsi que leurs affluents, les seuils de préalerte devraient être atteints mardi en journée.

La DG opérationnelle de la Mobilité et des Voies hydrauliques recommande la prudence.

Nouvelles interventions dues aux intempéries en Hainaut occidental

Les pompiers de Wallonie picarde sont intervenus à une quinzaine de reprises pour des inondations et des coulées de boue sur la voie publique. Des trombes d'eau se sont abattues lundi, à partir de 13h00, sur le Hainaut occidental. Ce sont principalement les villes et communes de Frasnes-lez-Anvaing, Ath, Rebaix et Lessines qui ont été touchées par ces pluies torrentielles. "Dans cette zone, nous sommes intervenus à une quinzaine de reprises et de nouveaux appels de riverains nous arrivent", a indiqué vers 17h00 le dispatching de la zone de secours de Wallonie picarde. La grande majorité des interventions ont été effectuées, a-t-elle ajouté.

Les pompiers sont essentiellement intervenus pour des inondations de caves privées, le nettoyage d'avaloirs en rue mais aussi pour des voies publiques sous eau. "Il y a également eu de nombreuses routes entravées par des coulées de boue. Sur l'autoroute A8/E429, à hauteur de Frasnes, il y a eu des coulées de boue venant des champs sur la bande d'arrêt d'urgence. Cette zone a été balisée par les pompiers. À divers endroits, nous avons aussi reçu l'aide des services techniques des communes concernées par ces inondations", ont précisé les services de secours.

Aucun accident dû aux pluies n'est à déplorer jusqu'à présent.

Les entités de Mouscron et Tournai ont, elles, été relativement épargnées.

Une vingtaine d'interventions dans la nuit de dimanche à lundi

Les pompiers sont sortis à une vingtaine de reprises pour des inondations, essentiellement sur la voie publique. Venant de la frontière franco-belge, des pluies torrentielles ont déferlé dimanche soir sur une partie de la Wallonie picarde en direction de l'Est. "Ces pluies violentes ont commencé à tomber peu après 19h00, d'abord à Tournai, puis en direction de Frasnes et enfin dans la région de Lessines. Toutes les communes qui étaient sur cet axe ont été touchées. Jusque 23h00, nous sommes intervenus une vingtaine de fois pour des routes et des rues inondées et des avaloirs bouchés. L'autoroute A8 Tournai-Bruxelles a été sous eau à divers endroits", expliquait-on ce lundi peu avant 07h00 au dispatching de la zone de secours de Wallonie picarde.

Les pompiers sont également intervenus à quelques reprises pour tronçonner des arbres couchés sur la voie publique. On ne déplore aucun blessé.