Belgique Une étude sera lancée en 2020 pour analyser l’impact des deux-roues sur la pollution urbaine dans la capitale.

Pour améliorer la qualité de l’air dans la capitale et respecter ses objectifs climatiques, le gouvernement bruxellois a décidé, en 2017, de limiter la présence des véhicules les plus polluants sur son territoire. Principalement visés : les véhicules roulant au diesel.

Une zone de basses émissions a, depuis, été mise sur pied, interdisant l’accès aux véhicules diesel répondant aux normes Euro 1, avant de passer progressivement aux autres. Avec un objectif avoué : celui d’interdire totalement le diesel, au plus tard en 2030.

Mais une nouvelle étude vient donner un fameux coup de pied dans la fourmilière :