Belgique Le président du PS ne refusera pas de discuter avec la N-VA. Mais gouverner avec eux reste exclu.

Les déclarations d’Elio Di Rupo quant à la N-VA ont évolué, au cours de ces derniers mois, entre légères détentes et franches reculades. Jusqu’à la nouvelle ouverture ce dimanche, à l’occasion de la fête nationale. "Les informateurs royaux semblent vouloir organiser des tables de discussion. Si tel est le cas, nous irons discuter. Mais avec qui, ça je ne le sais pas", affirmé Elio Di Rupo.

La tentative de détente est manifeste dans la guerre de tranchée PS-N-VA. Le 13 juin, le président du PS avait déjà semblé entrouvrir la porte. Avant que le co-négociateur du parti, Paul Magnette, ne la referme. "Nous ne négocierons pas avec la N-VA", avait déclaré le bourgmestre de Charleroi sur le plateau de Jeudi en prime.

(...)