Après avoir organisé une marche contre Marc Van Ranst en août dernier et demandé son exécution publique en janvier via son président et ex-avocat Michaël Verstraeten, l'association Virus Waanzin (ndlr: comprenez la folie du virus), s'en prend une nouvelle fois à Marc Van Ranst.

De nouvelles menaces de mort ont été adressées au virologue. C'est ce dernier lui-même qui les a relatées via Twitter, en partageant des captures d'écran du site internet de l'association.

Je dis depuis le début que ce crétin de MVR doit être brûlé sur le bûcher”, "Marc Van Ranst va mourir. L’ordre est donné”, peut-on notamment lire sur les clichés partagés.

Marc Van Ranst a demandé à la police de Gand d'enquêter. De son côté, il qualifie ses détracteurs de "gang de personnes qui se radicalisent".