Belgique Pour Jean-Luc Crucke (MR), il y a trois urgences : le climat, la solidarité et l’économique.

Pendant la campagne, Jean-Luc Crucke (MR), ministre wallon sortant, en charge notamment du Budget et du Climat, s’est bien gardé d’attaquer les écolos. Il se refuse à donner sa coalition préférée et évite d’exclure qui que ce soit - à part les extrêmes. Il n’hésite pas par contre à évoquer une réforme importante mais "positive" des institutions belges.

Comment avez-vous vécu la soirée de dimanche et ses conséquences, notamment la remontée de l’extrême droite en Flandre ?

"Je crois que ce n’est jamais aussi dramatique qu’on le dit même s’il ne faut pas banaliser les choses. Je me refuse à confondre ce parti et ses électeurs. Mais il est clair qu’il est hors de question de gouverner avec eux ainsi qu’avec l’extrême gauche."

(...)