Le Conseil d'État a rejeté, mercredi, la demande de suspension d'extrême urgence introduite contre l'interdiction, décidée par le Codeco du 22 décembre dernier, des jeux de hasard dans les débits de boisson dans le cadre de la crise sanitaire. 

Selon le Conseil d'État, les parties requérantes n'ont pas produit suffisamment d'éléments concrets attestant que l'affaire nécessite un traitement en extrême urgence.