Belgique

Le CEO de la SNCB était invité à s'exprimer devant la commission Infrastructure du Parlement ce mercredi matin. 

Particulièrement remonté contre une enquête sur la satisfaction des navetteurs menée par Test-Achats, Jo Cornu a estimé que l'association de défense des consommateurs avait trompé les citoyens avec une étude basée sur des infos dépassées.

Selon lui, l'étude qui a été réalisée en mars 2014 a subi les influences des mauvaises performances de 2013. Le patron du rail a ajouté, ciblant Test-Achats que "Leur déontologie doit tenir sur un timbre-poste".

Jean-Philippe Ducart, le porte-parole de l'association a immédiatement réagi sur Twitter, estimant que "les accusations du CEO de la SNCB sont inacceptables et en dessous de la ceinture pour sauver sa face..."


M. Ducart a ajouté que les études de Test-Achats sont "indépendantes et non redressées. ...Ou manipulées?"


"Cela sent le procès ...", a encore tweeté Jean-Philippe Ducart.