M. Biden, en provenance directe de Washington, devait dans la foulée être accueilli à sa descente d'avion par le Premier ministre Alexander De Croo.

Son appareil s'est posé au milieu d'un imposant dispositif de sécurité comprenant un hélicoptère de la police fédérale orbitant dans le ciel au-dessus de l'aéroport et des hommes en armes postés près de l'emplacement où se trouvait la presse.

M. Biden doit participer jeudi à trois sommets - de l'Otan et du G-7 puis se joindre aux chefs d'Etat et de gouvernement des pays de l'Union européenne - qui seront dominés par l'invasion de l'Ukraine lancée par la Russie le 24 février dernier.

Le président américain se rendra ensuite vendredi et samedi en Pologne, un pays en première ligne dans le conflit ukrainien, selon le programme publié par la Maison Blanche.

Le président Biden est arrivé à l'ambassade américaine

Le président américain Joe Biden est arrivé à l'ambassade des États-Unis à Bruxelles mercredi soir vers 21h45 avec sa voiture blindée "The Beast" (La Bête) et une longue colonne de voitures. Il y passera la nuit. Demain/jeudi, il participera notamment aux sommets de l'OTAN et de l'UE pour discuter de la situation en Ukraine. Le président des États-Unis a atterri à l'aéroport de Melsbroek mercredi vers 21h05. Il y a été accueilli par le Premier ministre Alexander De Croo. De là, il s'est rendu directement à l'ambassade américaine.

Les alentours de l'ambassade sont fermés à la circulation. C'est le cas d'une partie du parc de Bruxelles, la rue Ducale et la partie piétonne du boulevard du Régent. À l'arrivée, la police était présente en masse pour tenir les badauds à distance et bloquer temporairement la circulation. Toute la rue de la Loi a été dégagée pour que Joe Biden puisse se rendre à l'ambassade sans problème.