Les réponses des sept partis à la note du conciliateur sont attendues ce mercredi

BRUXELLES Les principaux éléments de la note du conciliateur royal ont vite été éventés, hier mardi, sur certains sites. Seul Groen ! s’exprimait, voyant dans le texte de Vande Lanotte “une base suffisante pour négocier

C’est donc lundi soir que la note de Johan Vande Lanotte était remise, en main propre, aux présidents assis à la table de négociation. Avant cela, le conciliateur avait tenu une réunion avec les présidents du PS et de la N-VA.

Hier mardi, une première information, anecdotique, était relatée par Het Laatste Nieuws : c’est dans un cybercafé du Sud de la France que le texte avait été traduit. En cause, un panne d’électricité rencontrée par le traducteur.

Plus sérieusement, c’est dès la fin de matinée que la VRT levait un coin du voile en révélant que l’ancien vice-Premier ministre proposait de transférer 26 % de l’Impôt des Personnes Physiques aux régions, soit 15 milliards d’euros.

Bruxelles recevrait 370 milliards dès 2012 et BHV serait scindé, avec le droit, pour les habitants qui le souhaiteraient, de s’inscrire dans la capitale. Adieu l’élargissement de Bruxelles, donc. Même sort pour le Sénat, qui serait supprimé.

Selon des sources bien informées, Vande Lanotte aurait fort mal perçu que quelques éléments de sa note se retrouvent sur les sites de certains médias. En cause, le fait que son texte forme un tout indissociable dont la divulgation partielle privilégierait un camp plutôt qu’un autre.

Si ces informations trouvaient confirmation, au fur et à mesure que les heures s’égrenaient, d’autres bruits étaient vite démentis : comme celui concernant une pseudo réunion entre présidents francophones. Un communiqué du PS affirmait qu’il n’en était rien. Difficile par contre, pour ne pas dire impossible d’obtenir la moindre déclaration publique. Les partis prenaient un maximum de précautions pour éviter toute fuite.

Les uns, comme le CDH, refusaient d’annoncer à quelle heure ils réuniraient leurs dirigeants, tandis que d’autres, tel le CD&V, modifiaient à la dernière minute le lieu où la note sera passée au crible, tandis que la N-VA optait pour un lieu privé.

Au moment où nous bouclions cette édition, Groen ! était le premier parti à s’exprimer officiellement : par la voix de son président, Wouter Van Besien, le bureau des Verts du Nord du pays voyait dans la note du conciliateur “une base suffisante pour négocier et plaidait pour que les négociations communautaires soient bouclées en quelques semaines et qu’elles se déroulent sous la direction de Johan Vande Lanotte ”.



© La Dernière Heure 2011