Les Diables rouges rencontrent ce vendredi à 21 h la Squadra azzurra lors de l’Euro. D’une manière générale, la plupart des grandes villes s’en tiendront à l’arrêté ministériel qui prévoit une fermeture de l’Horeca à une 1 h du matin, sans que d’autres dispositions spécifiques soient prévues. On ne prévoit pas de limitation spéciale pour ce match très attendu. Les contrôles de police et la présence policière seront toutefois renforcés. La plupart des villes n’ont pas prévu d’écran géant même si les matchs seront diffusés aux terrasses de nombreux établissements Horeca. "Il y aura quelques renforts de police en ville, certes, mais pas de plan spécial ", nous indique Maxime Prévot (CDH), bourgmestre de Namur. Même son de cloche du côté de Willy Demeyer (PS), à Liège. Quel que soit le vainqueur, les klaxons de victoire résonneront au terme du match, avec des véhicules qui convergeront vers les différents centres-villes. " Un dispositif de police sera mis en place en fonction de l’analyse de risques pour protéger le centre-ville d’un engorgement de supporters qui voudraient s’y rendre pour klaxonner. On va limiter l’afflux de véhicules, pas en interdisant l’accès mais en filtrant pour protéger le centre-ville d’un embouteillage dû aux supporters qui viendront klaxonner. " À Liège aussi, certains accès au centre pourraient être fermés le cas échéant.

"Un renfort en présence policière est prévu en ville et sur les axes routiers pour l’après-match", abonde Nicolas Martin (PS), bourgmestre de Mons. "On n’interdit pas l’accès mais la police encadre les comportements dangereux."

"On a tout de même remarqué que la densité de personnes sur les terrasses était de plus en plus importante à chaque match. On va avoir une réunion dans le but d’élargir encore l’espace terrasse, pour ne pas que les clients soient serrés comme des sardines ", nous indique Manu Douette, bourgmestre de Hannut. " Il y aura aussi un renforcement de contrôles policiers comme pour chaque match. Nous avons eu des soucis de groupements de personnes qui posaient problème, notamment de bagarres. On a fait des arrestations administratives préventives et on les invite à ne pas rester dans le centre. "