Le ministre-président flamand a également plaidé pour le maintient du Gordel

BRUXELLES Le ministre-président flamand Kris Peeters (CD&V) a déclaré dimanche matin à Zaventem lors de l'ouverture du Gordel que la N-VA et le PS doivent continuer à chercher une solution à la crise politique actuelle. "Une solution qui, bien évidemment, soit acceptable pour nous", a souligné M. Peeters. Selon lui, une solution est toujours possible. "Il s'agit des plus grands partis et ils doivent donc faire des propositions", a-t-il indiqué.

Kris Peeters a également déploré qu'après 30 éditions du Gordel, l'arrondissement électoral de BHV ne soit toujours pas scindé. "Nous devons continuer à travailler calmement et sereinement pour parvenir à cette scission. Si chacun a la volonté de sortir de cette situation, une profonde réforme de l'Etat et une scission sont possibles", estime-t-il.

Le ministre-président flamand a également plaidé pour le maintient du Gordel, même si un accord est trouvé, en raison du caractère sportif et familial de l'événement.

© La Dernière Heure 2010