En une semaine, le taux d’absentéisme des élèves du fondamental est en effet passé de 5,2 % à 8 % et celui des enseignants du fondamental est passé de 6,4 à 7,9 %. L’absentéisme est également en augmentation parmi les directions (de 4,1 % à 4,9 %).

En secondaire, le taux d’absentéisme des élèves s’élève cette semaine à 7,8 % contre 6,4 % la semaine passée. La fermeture des classes de secondaire du collège Saint-Michel n’est pas étrangère à cette augmentation significative. Sans la fermeture des classes de cet établissement, le taux d’absentéisme ne s’élèverait en effet qu’à 6,5 %, soit à peine un dixième de pourcent de plus que la semaine dernière.

Dans le secondaire toujours, on remarque également une augmentation du taux d’absentéisme des enseignants (de 6,8 à 8,7 % en une semaine).

“L’évolution du taux d’absentéisme en primaire ressemble à celle qu’on avait observée avant les vacances de Noël. Le taux d’absentéisme des enseignants qui s’approche de 8 % a également attiré notre attention. Nous continuerons à être attentifs à l’évolution de cette courbe car si le taux d’absentéisme des professeurs s’approche de 10 ou 15 % la situation risque de devenir compliquée, commente Conrad van de Werve, porte-parole du SeGEC.”