Vous êtes plus de 5.000 à avoir participé au sondage sur Internet

BRUXELLES Est-ce une surprise ? Le débat sur l’allocation universelle lancé dans notre journal et sur le site DH.be, hier, a remporté un franc succès.

Même si elle n’est pas neuve, cette idée méritait sans doute d’être relancée en ces temps particuliers où le Belge se demande de quoi sera fait son avenir. Sur le coup de 19 h 30, plus de 25.000 vues avaient été enregistrées pour cet article sur le site DH.be. Un sondage lancé sur le Web a même attiré plus de 5.000 internautes qui ont voté en majorité pour l’introduction de ce type d’allocation.

Alors, même si ce type de sondage n’a pas la valeur scientifique d’un sondage publié par un institut spécialisé, on peut quand même se demander si une telle proposition qui manifestement suscite un débat dépassant les clivages partisans ne doit pas être prise en compte par le monde politique.

On sent des réticences et des postures un peu vieillottes derrière certains discours émanant de nos partis traditionnels.

Il est aussi clair que nous ne sommes pas des naïfs : ce genre d’initiative ne se met pas en place par un coup de baguette magique. Elle doit être étudiée, l’opinion publique doit être informée, la culture du travail sans doute revue dans sa conception initiale. Une phase de transition pourrait s’avérer nécessaire, le contexte économique est évidemment important. Et puis, si ce système n’est pas réalisable, il peut peut-être inspirer des politiques plus novatrices. Nous ne défendons rien, nous informons.

Par ailleurs, dans nos pages de mercredi, nous précisions que le MR ne nous avait pas répondu sur ce sujet de l’allocation universelle.

Un problème technique ayant provoqué cette situation, nous publions ici la réaction des bleus  : “Charles Michel, président du MR, affirme que le MR est ouvert aux principes d’une allocation universelle pour autant que cela s’accompagne d’une réforme globale du système d’imposition en Belgique. Plutôt que d’allocation universelle, le MR préfère parler de revenu de base pour tous les citoyens. Ce projet nécessite une refonte globale de notre système fiscal et parafiscal en abrogeant les charges sociales qui pèsent trop lourdement sur le travail et les impôts sur les revenus inférieurs des travailleurs […].”



© La Dernière Heure 2012