Le Conseil des ministres a approuvé sept opérations planifiées que mènera la Défense en 2016. Voici l’agenda prévu.

La Défense belge, quoique très visible pour l’instant grâce à son appui à la police dans les rues du royaume, continue son travail de l’ombre. À l’étranger, les militaires belges sont engagés sur plusieurs théâtres d’opération. Il y a quelques jours, le Conseil des ministres a approuvé les engagements opérationnels planifiés pour 2016. Tour d’horizon.

1. Irak La contribution belge à la coalition contre Daesh est prolongée jusqu’au 1er juillet 2017. Actuellement, la Défense belge assure la protection des F16 néerlandais. Un système de tournante est établi, si bien que les F16 reviendront à la charge, protégés par les Néerlandais.

En parallèle de cette force de frappe, une trentaine de militaires seront aussi déployés dans le pays. Ils ont pour mission de conseiller et assister les forces irakiennes (programme Building Partner Capacity).

2. Afghanistan L’armée n’a pas tout à fait quitté l’Afghanistan. Une septantaine d’hommes participe à l’opération Resolute Support de l’Otan (formation des troupes de sécurité afghanes). Le dispositif sera réduit doucement dans le courant de l’année pour plafonner à une dizaine de militaires actifs au quartier général de l’opération.

3. Mali Quelque 90 militaires belges participent à la mission européenne de formation, EUTM Mali. Cette dernière devrait s’achever mi-mai, pour autant que les unités maliennes soient correctement formées.

4. Golfe de Guinée La grosse opération maritime planifiée pour 2016 impliquera le Godetia. Le navire de commandement et de logistique de la marine militaire belge effectuera une mission d’observation et de formation à l’automne, pour dix semaines.

Une centaine de militaires, à bord, participeront ainsi à l’opération Maritime Capacity Building, dont le but est de développer les capacités maritimes du personnel de plusieurs pays africains.

5. RD Congo Deux militaires sont la contribution belge à l’opération Monusco. Trois autres participent à l’Eusec, une opération de soutien aux services de sécurité congolais.

6. Corne de l’Afrique La lutte contre la piraterie entraînera cette fois… un officier de liaison. Il sera actif à Northwood, en Grande-Bretagne, pour les opérations Atalanta et EUTM Somalie.

7. Otan Un groupe tactique de 350 militaires belges, durant un mois, et de 4 F16, pendant quatre mois, apporteront leur pierre à l’édifice du Readiness Action Plan des membres de l’Otan.

Enfin, non représentés sur la carte ci-contre, quelques autres militaires sont toujours en poste auprès de grandes institutions et d’états-majors internationaux à l’étranger. Cette prospective ne tient évidemment pas compte d’éventuels déploiements supplémentaires et non planifiés. Tout dépend de la situation et de la volonté d’engagement de la Belgique à l’étranger.

© DH