Le cardinal Danneels prend position en faveur des candidats réfugiés

BRUXELLES Dans son homélie, à l'occasion de la messe de minuit célébrée en la cathédrale Saint-Michel et Sainte-Gudule, le cardinal Danneels a résolument pris position en faveur des demandeurs d'asile.

Monseigneur Danneels a appelé à `ouvrir les portes de notre culture, de notre coeur et de la société´. Selon lui, notre société reste encore trop fermée au sens de l'hospitalité. `Il y a souvent trop peu de place dans notre société pour les gens qui viennent frapper à notre porte: réfugiés et demandeurs d'asile´, a-t-il déclaré. `Mais plus important, notre coeur est-il accueillant?´, s'est-il interrogé.

`Bien plus qu'un manque de place, c'est d'un manque d'hospitalité que nous souffrons. Nous n'aimons pas que d'autres viennent chez nous. Mais ils viennent et continueront à venir tant que, chez eux, la situation ne se sera pas améliorée´, a-t-il poursuivi.

`Bien sûr, tous les demandeurs d'asile ne sont pas au-dessus de tout soupçon et ceux qui ont mal agi doivent être arrêtés. Mais les soupçonner tous parce qu'ils nous sont inconnus ou parce qu'ils viennent d'ailleurs est inacceptable´, a encore ajouté le cardinal.

Monseigneur Danneels a reconnu qu'il existait des limites à nos capacités d'accueil, mais il s'est demandé si nous avions déjà été capables `d'ouvrir nos coeurs en grand et de repousser les limites de notre générosité le plus loin possible´.