Un accord a été trouvé entre l'Etat belge et ZenTech concernant les tests covid développés par la société liégeoise, a annoncé mercredi le ministre Philippe De Backer (Open Vld) en commission Santé de la Chambre. Ces tests ne seront finalement pas utilisés et l'Etat a prévu de rembourser les frais engagés par ZenTech. Le tribunal des référés de Liège avait prononcé le 9 septembre dernier une ordonnance dans le dossier relatif à l'action introduite par la société ZenTech contre l'État belge, qui avait commandé 3.650.000 tests sérologiques à cette entreprise liégeoise. La Belgique était désormais condamnée à exécuter son contrat dans les cinq jours, sous peine d'astreinte de 10.000 euros par jour de retard.

Le ministre De Backer a indiqué mercredi que ces tests ne seraient finalement pas mis sur le marché, en raison d'une sensibilité trop basse. "L'Etat belge procédera au remboursement des frais engagés", a-t-il ajouté, sans préciser les montants en jeu. Le marché s'élevait à 23 millions d'euros.

Selon une estimation fournie par ZenTech le 9 septembre dernier, les frais engagés par la société s'élevaient à 4 millions d'euros. Le montant de la transaction conclue avec l'Etat belge n'a toutefois pas été divulgué.