Dire que la Loterie nationale ne connaît pas la crise ne serait pas juste, mais l’entreprise n’est clairement pas à plaindre. Ce vendredi, les chiffres de l’année 2020 ont été présentés par l’administrateur-délégué, Jannie Haek, et son équipe. Avec un chiffre d’affaires de 1,436 milliard d’euros, on peut observer une perte de 6 millions d’euros par rapport à 2019. "Le coronavirus a évidemment joué un rôle, surtout lors du premier confinement, admet Jannie Haek. Par contre, nous maintenons une croissance de 4,5 % depuis cinq ans, ce qui est tout à fait dans nos objectifs. Rappelons que 2019 était une année exceptionnelle."

La Loterie nationale mise sur une stratégie de diversification. Le but est de ne plus compter seulement sur les jeux de tirage que sont l’Euromillions et le Lotto. Un nouveau jeu de tirage est ainsi apparu en novembre dernier, le Vikinglotto. Par ailleurs, la Loterie a diversifié son catalogue de jeux à gratter et jeux en ligne ces dernières années.

Avec 392 millions de chiffres d’affaires pour les jeux hors tirage, la progression est très nette : plus 52 millions d’euros. Une progression qui compenserait presque les pertes enregistrées du côté de l’Euromillions. Le jeu de tirage a en effet connu une année 2020 assez compliquée, avec un recul de 66 millions d’euros de chiffre d’affaires. "La crise a eu plus d’impact sur l’Euromillions que sur le reste, observe Jannie Haek. Cela s’explique par le fait que les gros jackpots étaient beaucoup moins nombreux avec une élasticité de moins 20 %. Et comme les joueurs de l’Euromillions sont plus occasionnels, il s’agit encore d’une explication."

Le Lotto continue sa légère progression avec 4 millions d’euros de chiffre d’affaires en plus. "Le Lotto est le jeu par lequel on a le plus de contact avec nos joueurs. Il y avait du désintérêt pour ce jeu il y a quelques années et nous avons augmenté les chances de gain depuis 2018. En 2020, la moitié des joueurs ont gagné de l’argent."

Au total, 6 millions de Belges ont joué aux jeux de la Loterie nationale en 2020. Les ventes en librairie et autres points de vente ont reculé de 6 % malgré une offre plus large, mais les confinements expliquent cela. Enfin, les Belges jouent en moyenne 5,2 euros et la Loterie a fait 42 nouveaux millionnaires.

Thibaut Van Hoof