Belgique

L'ex-président du Sénat et ex-bourgmestre libéral d'Uccle Armand De Decker est décédé mercredi, à l'âge de 70 ans, a-t-on appris mercredi soir, auprès de sa famille et de l'actuel bourgmestre d'Uccle Boris Dilliès. 

"La famille libérale a perdu ce 12 juin l'une de ses grandes figures... La Belgique, elle, perd un homme d'État à l'intelligence remarquable, une personnalité reconnue pour son attachement au pays. Un serviteur de l'Etat nommé en 2007 en tant que réconciliateur royal avec Herman Van Rompuy", a affirmé Boris Dilliès, confirmant le décès de celui dont la fin du parcours aura été marquée par une inculpation dans le dossier du Kazakhgate.

Après sa démission comme bourgmestre en juin 2017, et comme membre du MR en mai de l'année dernière, Armand De Decker avait continué à siéger au parlement bruxellois où il était encore apparu, fort affaibli, quelques semaines avant la fin de la législature sortante.

Ministre d'Etat, M. De Decker a passé un quart de sa vie politique au Sénat, qu'il présida de 1999 à 2004 et de 2007 à 2010. Son nom reste associé à la Haute assemblée, en tant que symbole d'une Belgique d'avant la dernière réforme de l'Etat, à laquelle il était très attaché.

"Durant sa décennie mayorale, le bien-être des Ucclois a occupé une place centrale. Son attachement à la sécurité, combat de tous les instants, a permis de faire d'Uccle un lieu sûr, faisant baisser le taux de criminalité au seuil le plus bas de la Région bruxelloise. Visionnaire, Armand De Decker fut également à l'origine du choix de l'aménagement du bâtiment qui abrite l'actuel parlement bruxellois, mais aussi de la future administration communale d'Uccle qui regroupera prochainement tous les services au citoyen", a commenté l'actuel bourgmestre MR de cette commune du sud de la capitale.

M. Dilliès a également rendu hommage au rôle qu'a joué Armand De Decker dans son propre parcours politique, en "n'hésitant pas à confier des responsabilités aux jeunes dont il aimait d'être entouré et qu'il conseillait sans les étouffer". "Sa grande tolérance à l'égard des personnes et sa capacité d'obtenir le consensus lui ont toujours valu énormément de respect de l'opposition", a-t-il encore dit.

Les modalités des obsèques d'Armand De Decker seront définies et communiquées dans les heures et jours à venir.