Les équipes spéciales d'intervention de la police fédérale (DSU) et de la POSA de Gand sont arrivées sur les lieux, accompagnées d'un négociateur. Ces experts ont tenté de ramener l'homme à la raison et de le convaincre de se rendre. Au début, le suspect a semblé vouloir obtempérer, mais a ensuite rompu le contact et est resté retranché dans la maison. Plusieurs tentatives ont été faites pour négocier davantage, en vain.

L'individu aurait des antécédents psychiatriques. Il est également connu de la justice.

Peu après 16h30, la DSU est entrée dans la maison et est parvenue à maîtriser l'homme. Après avoir reçu des premiers soins sur place, il a été privé de sa liberté et transféré à l'hôpital. Il sera déféré jeudi devant le juge d'instruction. Les riverains empêchés de rentrer chez eux par mesure de précaution ont été autorisés à retrouver leurs domiciles.

Le parquet et la police n'ont encore rien pu dire sur les motivations de l'individu. "Nous allons d'abord l'interroger et attendre une enquête plus approfondie", a déclaré la porte-parole du parquet.