L'OCDE a appelé la Belgique à adopter des réformes structurelles audacieuses, dans un nouveau rapport présenté mercredi

Selon le FMI, le pire de la crise est passé

BRUXELLES Elever l'âge de la pension, encourager les Régions à développer leurs propres impôts, limiter les taux réduits de TVA ou encore réduire la fiscalité sur le travail sont quelques unes des recommandations avancées. L'Organisation de coopération et de développement économique publie régulièrement des études très complètes sur ses Etats membres. Le nouveau rapport sur la Belgique fait suite à une précédente édition, datée de mars 2007. Il a été présenté mercredi lors d'une conférence de presse à Bruxelles.

S'ils ont souligné que la réponse belge à la crise internationale était globalement "appropriée", les experts de l'OCDE ont fait part de leurs inquiétudes quant à la soutenabilité des finances publiques. Les mesures qu'ils préconisent ne manqueront pas de susciter la polémique.
La Belgique devrait notamment améliorer le fédéralisme fiscal, a plaidé l'un d'entre eux, Pierre Beynet. "L'essentiel de la consolidation budgétaire a été faite par le fédéral", a souligné cet économiste, qui estime que les Régions ont bénéficié d'un financement trop aisé. "Il faudrait reconnecter ce que les Régions reçoivent et leurs dépenses", grâce à un système de ressources propres, a-t-il dit.

L'expert épingle néanmoins le sous-financement de Bruxelles, auquel il préconise de remédier en réformant l'impôt sur les personnes physiques. Aujourd'hui versé en fonction du domicile, l'IPP devrait être "partagé entre le lieu de résidence et le lieu de travail".
Pour M. Beynet, les dirigeants belges devraient s'efforcer en tout cas de "dépolitiser" le débat, en s'appuyant sur "une vision économique" des réformes.
Au-delà des enjeux régionaux, l'OCDE pointe le caractère généralement inapproprié de la fiscalité belge pour soutenir l'emploi. La taxation du travail, qui est la plus élevée de la zone OCDE, décourage l'embauche, tandis que l'impôt des entreprises freine l'investissement, a souligné Jens-Christian Hoj. L'expert recommande par contre de relever les taxes sur l'immobilier, qui sont parmi les plus faibles de la zone alors qu'elles ont un impact moindre sur la croissance. Le revenu cadastral devrait selon lui être revu à la hausse, tandis que la déductibilité des paiements hypothécaires devrait être limitée aux seuls intérêts.

Les économistes de l'OCDE plaident également pour un recours accru aux taxes sur la consommation. Le gouvernement "devrait alourdir la taxation des carburants, en particulier du gazole" et pourrait envisager des péages routiers pour les poids lourds. En matière de TVA, une taxe qui rapporte en Belgique des recettes "assez faibles", "tous les taux devraient être portés au taux ordinaire".

Interrogés sur le projet du ministre des Finances, Didier Reynders, d'appliquer le taux réduit à la restauration, les experts ont pris des gants pour déconseiller la mesure. Il ne s'agit "probablement pas de la politique la plus efficace", a dit Robert Ford, le directeur adjoint des études par pays. Une baisse des taux peut constituer un élément du plan de relance, mais elle doit rester "temporaire", a-t-il précisé.

Le chapitre de l'étude consacré aux services publics risque lui aussi de faire polémique. L'OCDE recommande à la Belgique de réduire les obligations de service universel, qui sont plus élevées que dans les pays voisins. La possibilité pour les militaires de ne pas payer leurs envois postaux est un exemple de privilège inadapté, a dit M. Hoj. Plus généralement, l'OCDE préconise que les obligations de service universel soient confiées à des prestataires à travers un appel d'offres.

L'organisation recommande enfin de reformer les pensions pour en assurer la soutenabilité. L'âge de la retraite légale et de la retraite effective devrait être poussé à la hausse. Quant au fonds de vieillissement, son financement a complètement dévié de la trajectoire prévue.
Une synthèse du rapport de l'OCDE peut être consultée en ligne à l'adresse www.oecd.org/eco/etudes/belgique. Le document intégral peut aussi être acheté sur le site.

© La Dernière Heure 2009