Le MR a reconnu à mi-mots vendredi, à l'occasion d'une seconde session parlementaire d'audition du ministre wallon des Transports Carlo Di Antonio, qu'il n'y aurait pas d'augmentation des tarifs TEC en 2015. 

"On aurait pu anticiper tout cela, votre communication n'a pas été très claire", a commenté Valérie De Bue (MR) au terme d'un exposé du ministre cdH.

Ce dernier a répété qu'il n'y aurait aucune augmentation tarifaire au 1er février. Dès le 1er avril et l'introduction de la carte sans contact TEC-it-Easy, le ticket de bus électronique sera généralisé à 1,9 euro (tarif inchangé). Seule la version papier, qui deviendra la solution de secours, passe à 2,1 euros afin de la décourager auprès des passagers.

Cette augmentation ne touchera qu'une petite partie des 5 à 6% de passagers qui utilisent soit le billet, soit la carte, soit l'abonnement hebdomadaire, a détaillé le ministre.

"S'il n'y a pas de hausse tarifaire, et on est prêt à vous croire, on ne manquera pas de le vérifier et de voir où porteront les autres économies", a dit Mme De Bue, soulignant attendre les propositions à cet égard.