La nuit aura été longue pour les membres du gouvernement fédéral. Après de longues négociations agitées, la Vivaldi a décroché un accord "XXL" sur le budget tôt ce mardi 12 octobre. Avant même l'annonce de cet accord, le président du MR, Georges-Louis Bouchez, et le vice-Premier PS, Pierre-Yves Dermagne s'étaient déjà tous deux exprimés sur les ondes de La Première et de Bel RTL. Une façon de faire qui n'a pas beaucoup plu à l'opposition. "PS et MR dans les matinales pour exposer leurs trophées sans aucun égard pour le Premier ministre. Une séquence 'vivaldienne' par excellence, en somme", a écrit le président de DéFi, François De Smet, sur Twitter.



La cheffe de groupe cdH à la Chambre, Catherine Fonck, a également déploré la sortie des socialistes et des libéraux. "Déclaration du Premier à la Chambre prévue cet après-midi. Mais cette année on a déjà tout entendu à la radio ce matin via Pierre-Yves Dermagne et Georges-Louis Bouchez qui ont fait le discours. Avec quelques divergences bien sûr pour flatter chacun leurs électeurs... #quelsgamins", a fustigé la députée fédérale.



Du côté des nationalistes flamands, c'est la conférence de presse prévue à 11 heures, avant même la prise de parole du Premier ministre à la Chambre, qui ne passe pas. "Cette 'nouvelle culture politique' et ce 'respect du parlement et de l'opposition' font certainement partie des plaisanteries et des farces les plus acides de la Vivaldi".