La Belgique met à disposition 2 millions d'euros supplémentaires pour l'aide humanitaire à l'Ukraine, a annoncé le ministre du Développement, Meryame Kitir (Vooruit), mardi, lors d'une visite à la frontière polono-ukrainienne. Le montant total s'élève donc à 5 millions d'euros. "La situation devient plus grave de jour en jour. La question prioritaire est maintenant de savoir comment sortir le plus grand nombre possible de personnes de l'enfer de la guerre. Plus nous agissons vite, plus nous pouvons sauver de vies", a déclaré le ministre.

Les 3 premiers millions d'euros seront acheminés par l'intermédiaire du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), l'organisation qui apporte de la nourriture et de l'eau potable aux personnes touchées et assure leur protection. Le nouveau soutien ira à l'OCHA, l'agence des Nations unies chargée de coordonner les affaires humanitaires. "Nous les avons délibérément choisis parce qu'ils sont indépendants, qu'ils possèdent l'expertise nécessaire et que, de cette manière, nous avons la garantie que les ressources passeront la frontière et seront proches des gens", a déclaré M. Kitir.

L'argent sera déployé immédiatement par le biais du Fonds humanitaire par pays de l'OCHA pour l'Ukraine, qui distribue les fonds en fonction des besoins parmi les organisations d'aide présentes, a expliqué le ministre. Ainsi, les ressources telles que la nourriture, l'eau potable, les médicaments et les abris seront acheminées vers les populations le plus efficacement possible et sans perte de temps.

Mardi, M. Kitir s'est rendu dans le village frontalier de Medyka, en Pologne, où les réfugiés d'Ukraine ont reçu un premier accueil. Elle visitera des organisations humanitaires qui aident les réfugiés et distribuera des fournitures de secours.

Selon les derniers chiffres des Nations unies, plus de 1,2 million de réfugiés ukrainiens sont arrivés en Pologne depuis le début de l'invasion russe, le 24 février. Au total, plus de 2 millions de personnes ont fui le pays.