Le cabinet de la Première ministre Sophie Wilmès (MR) a confirmé qu'un marché public a été attribué pour l'achat de masques chirurgicaux et FFP2. Réunis en comité de concertation lundi après-midi, les ministres du gouvernement fédéral et des entités fédérées ont refait le point sur la propagation du Covid-19 en Belgique.

"Un plan de répartition de ces masques entre les différentes entités du pays est en cours d'élaboration par le Risk Management Group" (le groupe d'experts qui suit l'évolution du coronavirus en Belgique, NDLR), a fait savoir la Première ministre dans un communiqué transmis à l'issue de la réunion.

Depuis plusieurs jours, différents acteurs du monde médical (Association belge des syndicats médicaux, services d'ambulances privées, etc.) se sont fait entendre pour que les acteurs qu'ils représentent ne soient pas oubliés de la répartition.

Le comité de concertation s'est aussi entendu pour demander au Risk Management Group (RMG) de "coordonner le plan d'action et de prévention pour les personnes fragilisées qui représentent des groupes à risque", indique encore le communiqué. Les différents ministres ont pris en compte les recommandations faites quant à la priorisation des tests et au développement de l'offre des laboratoires aptes à mener les examens.

Le cabinet de la Première ministre a, par ailleurs, confirmé que la Belgique restait en phase 2 du plan de gestion de risque du SPF Santé publique. Les mesures actuellement en vigueur restent toujours d'application. Des mesures additionnelles, sur la base des avis du RMG, seront discutées lors du Conseil national de sécurité mardi, en présence des ministres-présidents.

Enfin, la Première ministre, en concertation avec ses homologues du Benelux, plaidera "pour le maintien de la libre circulation des produits médicaux au sein de l'Union européenne". Sophie Wilmès a déjà eu un entretien avec la Chancelière allemande Angela Merkel mardi après-midi. Une téléconférence est prévue lundi soir avec les Premiers ministres du Luxembourg et des Pays-Bas.

Voyages déconseillés en Grèce 

Les Affaires étrangères recommandent également de reporter les voyages scolaires vers Grèce pour les deux semaines à venir, peut-on lire lundi sur le site internet du du Service public fédéral. Cet avis a été posté alors que les autorités grecques déconseillent elles-mêmes les voyages scolaires dans le pays.

Les Affaires étrangères avaient également adapté dimanche leur avis de voyage vers l'Italie. Elles déconseillaient les déplacements non essentiels vers le nord du pays jusqu'au 3 avril.