La Belgique toujours sous tension

Belgique

K. F.

Publié le

La Belgique toujours sous tension
© BELGA

Suite au risque d'attentat, le dispositif policier sera beaucoup plus visible dans la capitale

Le duBuS du jour

Les inculpés libérés


Les fouilles à la prison d'Arlon : négatives !

BRUXELLES La menace terroriste est prise au sérieux. Rassurer la population et procéder à des contrôles d'usage sont donc deux des missions principales que les forces de police mènent depuis ce vendredi. Notamment à l'aéroport de Bruxelles-National et dans les gares. Une partie des 100 policiers mobilisés descendront sur place en vue d'y mener des patrouilles, sans compter les renforts des zones de police.

La menace tombe d'ailleurs sur le premier site alors que ce week-end sera l'un des plus importants de l'année en termes de départs de vacanciers. Vendredi, 27.000 passagers ont transité par Zaventem pour partir au soleil ou au ski. Ces samedi et dimanche, 21.000 vacanciers sont enregistrés sur les listes.

Toutefois, les personnes qui transiteront par Bruxelles-National n'ont pas de véritable raison de sombrer dans la panique. "Un aéroport est à un niveau d'alerte maximal 365 jours sur l'année. Par définition, l'aéroport est un endroit fort contrôlé", rappelle Jan Vandercruysse, porte-parole de Brussels Airport.

La vigilance est plus importante depuis les attentats du 11 septembre 2001 et depuis les actions terroristes déjouées à Londres à l'été 2006. Depuis, en Europe, une réglementation sur le transport des liquides dans les bagages à main a été mise en place. Elle doit être scrupuleusement respectée par les voyageurs. Par ailleurs, des messages sonores sont régulièrement diffusés afin de rappeler aux passagers de veiller à leurs bagages.

Dans les gares, la vigilance sera également renforcée. La police fédérale y patrouille déjà en temps normal mais, là, elle sera une fois encore beaucoup plus visible. D'ailleurs, elle a déjà commencé à mener des contrôles aléatoires sur des personnes.

À la base, la police des chemins de fer, service détaché de la police fédérale, compte 470 agents. Ceux-ci patrouillent dans toutes les grandes gares du pays. À Bruxelles, ils ont également un oeil sur les gares liées aux stations de métro (Schuman, Arts-Loi, gare du Midi)... Leur terrain de chasse se concentre surtout sur Bruxelles-Midi d'où partent les Thalys et les Eurostar, la gare Centrale qui est la plus importante de Belgique, la gare du Nord près du centre d'affaires et Schuman à proximité des institutions européennes.

Newsletter DH Actu

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info