Face au Covid-19, la Belgique se dirige vers un nouveau lockdown. Confrontées à des chiffres qui continuent de grimper et à une situation de plus en plus inquiétante dans les hôpitaux, les autorités avaient déjà fait savoir qu'il faudrait resserrer la vis, ce vendredi 30 octobre. C'est pourquoi un comité de concertation avait été convoqué ce vendredi.

Le Premier ministre Alexander De Croo (Open Vld) a pris la parole à 19 heures au cours d'une conférence de presse pour détailler ce qu'il y avait été décidé.

"Notre pays est dans une situation d'urgence sanitaire. La pression dans les hôpitaux est immense", a commencé Alexander De Croo. "Dans chacun de nos hôpitaux, la limite a déjà été largement dépassée." Il a appelé tous les Belges à faire front avec le personnel soignant. "Nous ne pouvons le faire que d'une façon: en limitant tous les contacts physiques pendant aussi longtemps qu'il le faudra", a annoncé le Premier ministre. "Nous devons casser cette montée en flèche aussi rapidement et drastiquement que possible. Nous avons unanimement décidé de passer à un confinement plus strict, avec des règles valables pour tout le pays." Le gouvernement s'engage à prolonger et à évaluer des mesures de soutien pour les secteurs qui seront impactés par les restrictions. "Nous n'allons laisser personne sur le bord du chemin", a affirmé le libéral flamand. "Nous surmonterons cette crise uniquement si nous faisons preuve de solidarité et que nous faisons tout ce qu'il faut dans les semaines à venir."

Voici les mesures "de la dernière chance", comme les a qualifiées Alexander De Croo:

  • Vie sociale

La règle des quatre qui s'appliquait à la maison disparaît. Toutes les familles ont droit à un contact rapproché qu’elles peuvent inviter dans leur foyer (toujours la même personne, avec une exception pour les personnes seules qui pourront voir deux personnes - pas en même temps). Par contre, à l'extérieur, vous pourrez encore rencontrer 4 personnes (en respectant le port du masque et la distanciation sociale). Les frontières ne sont pas fermées, mais les voyages à l'étranger sont vivement déconseillés.

> Tout savoir sur les nouvelles mesures et leur impact sur notre vie sociale

  • Déplacements non-essentiels

Ils ne seront pas limités. Les Belges pourront continuer à se déplacer librement.

> Tout savoir sur les nouvelles mesures et leur impact sur nos déplacements.

  • Couvre-feu
Le couvre-feu reste le même que celui annoncé vendredi passé: minuit à 5 heures du matin (en Flandre), 22 heures à 6 heures (en Wallonie et à Bruxelles).
  • Télétravail

Il devient obligatoire partout où il est possible. Là où le télétravail est impossible, le port du masque sera obligatoire ainsi qu'une bonne ventilation du bâtiment. Des contrôles auront lieu dans les entreprise pour s'assurer du respect de cette mesure.

  • Commerces

Tous les commerces non-essentiels devront fermer (un service de take-away pourra toutefois être organisé). Il y aura une évaluation le 1er décembre. Les magasins d'alimentation restent, eux, ouverts. "Il n'y a aucune raison de faire des provisions", a expliqué M. De Croo.

> Tout savoir sur les commerces qui doivent fermer et ceux qui restent ouverts.

  • Les professions de contact

Les instituts de beauté, les coiffeurs... devront fermer leurs portes. Cela concerne toutes les professions de contact non-médicales.

  • Ecoles

Les vacances de Toussaint seront prolongées jusqu'au 15 novembre. Des garderies seront organisées. La rentrée du 16 novembre se fera en présentiel pour les élèves de maternelle et de primaire. Pour les écoles secondaires, la rentrée se fera à 100% en présentiel pour les élèves de 1e et 2e secondaire. Pour les autres, l'enseignement se fera à 50% en présentiel jusqu'au 1er décembre au moins (une évaluation aura lieu à cette date). Pour l'enseignement supérieur, les cours ne se feront qu'à distance jusqu'à la fin de l'année (une exception sera faite à partir du 1er décembre pour les étudiants de première année et pour les travaux pratiques ainsi que les laboratoires qui pourront se faire en présentiel).

> Tout savoir sur l'extension de la fermeture de l'enseignement en présentiel.

  • Centres de vacances et campings

Les activités intérieures et extérieures ne seront plus autorisées. Les piscines, bars et restaurants ne seront également plus accessibles.

  • Hôtels
Les restaurants et bars dans les hôtels doivent fermer leurs portes. Les repas ne pourront être servis qu'en chambre.
  • Funérailles

Elles seront limitées à un maximum de 15 personnes, contre 40 actuellement. Les repas et réceptions ne seront plus autorisés.

  • Services religieux

Les services religieux sont interdits à partir de ce lundi 2 novembre.

  • Garages
Les garages et magasins de vélos peuvent rester ouverts, mais uniquement pour s'occuper de réparations.