Les réunions préparatoires se poursuivent au sein du gouvernement fédéral pour préparer le Comité de concertation de ce vendredi.

Une première prise de température s’est déroulée en Kern ce mercredi soir. Les lignes se précisent.

Premier constat : l’élargissement de la bulle de 1 en intérieur paraît très compromis. "Le duo Alexander De Croo et Frank Vandenbroucke freine des quatre fers sur les contacts sociaux. Ils veulent rester à un statu quo sur les contacts sociaux en intérieur", nous indique une source gouvernementale. "Je ne pense pas qu’ils plieront."

Les mauvais chiffres de ces derniers jours déforcent ceux qui souhaitent des assouplissements plus massifs. Et renforcent la prudence du ministre de la Santé.

Le nombre de contacts en extérieur devrait, quant à lui, bien être revu à la hausse. Les chiffres de huit à dix personnes sont évoqués, contre quatre actuellement.

Réouverture compromise pour l’Horeca

Il paraît acquis que l’interdiction des voyages non essentiels va être levée, même si cela doit encore être formellement validé, comme le souhaite l’Union européenne. Des doutes existent encore sur la date de cette reprise des voyages, annoncée jusqu’au 1er mars dans un premier temps puis prolongée furtivement jusqu’au 1er avril.

La limite des activités extrascolaires pour les moins de 13 ans devrait, elle aussi, être levée. Les jeunes pourraient donc reprendre leurs activités et les compétitions seraient à nouveau autorisées.

Un assouplissement dans le courant du mois de mars n’est pas à exclure dans l’enseignement. Frank Vandenbroucke estime que le fait d’assurer des classes en présentiel, à 100 % constitue une priorité.

Le MR et Ecolo se battent pour obtenir des perspectives claires pour l’Horeca et la Culture, évoquant la date du 21 mars ou du 1er avril pour l’Horeca. Ce combat est encore loin d’être gagné. On devrait avoir un premier aperçu du calendrier de déconfinement ce vendredi.

La prolongation du couvre-feu wallon fixé actuellement à 22 h, contre minuit en Flandre, sera discutée demain à l’issue du Comité de concertation par le gouvernement wallon.