Alors que les dernières zones vertes avaient déjà disparu la semaine précédente, les zones oranges commencent dorénavant à disparaitre petit à petit. La Belgique reste toujours en rouge foncé. Chaque jeudi, l'ECDC publie une carte européenne du Covid avec des codes couleurs basés sur le nombre de contaminations et le pourcentage de tests positifs au cours des 14 derniers jours. La carte compte quatre couleurs: vert, orange, rouge et rouge foncé.

Une région ou un pays devient rouge dans deux cas: lorsque le taux d'infection pour 100.000 habitants fluctue entre 75 et 200 pendant une période de quatorze jours avec un taux de positivité (pourcentage de tests positifs sur le nombre total de tests) supérieur à 4% ou lorsque le taux d'infection est supérieur 200, quel que soit le taux de positivité.

Sur la carte actuelle, il ne reste à peine que onze zones oranges. II s'agit entre autres de la province finlandaise d'Aland, de l'Estrémadure (Espagne), de l'île italienne de la Sardaigne, des régions italiennes du Piémont, de la Toscane, de l'Ombrie, des Pouilles, de la Basilicate et de la Sicile, ainsi que des territoires français d'outre-mer de la Guadeloupe/Saint-Martin et de Mayotte.

La Belgique, quant à elle, reste en rouge foncé, tout comme les Pays-Bas, une grande partie de l'Allemagne, et la quasi-totalité de l'Europe de l'Ouest, à l'exception de la Roumanie et de la Bulgarie

Ces codes de couleurs servent d'indicateur aux membres de l'Union européenne afin d'imposer des conditions (quarantaines, tests négatifs) aux voyages. Bien que l'Union européenne émette des recommandations, c'est aux États membres de décider des conditions à imposer aux voyageurs revenant de zones vertes, oranges ou rouges.

En Belgique, la couleur rouge signifie qu'à partir de 12 ans, les non-vaccinés n'ayant pas de certificats de rétablissement doivent se faire tester s'ils reviennent de cette zone.

© ECDC