Elle souhaite ainsi éviter que des discussions animées autour des mesures sanitaires n'éclatent sous l'effet de l'alcool. "Si nos services doivent intervenir auprès de personnes qui ont bu, cela conduit régulièrement à des discussions", explique la bourgmestre Daphné Dumery. "Des problèmes de ce type ont déjà été rencontrés l'été dernier", poursuit-elle, précisant que beaucoup de vacanciers sont attendus à la Côte pendant la pause pascale.

Les bars de plage ne seront autorisés à vendre que des boissons non alcoolisées. À l'inverse, les personnes qui possèdent leurs propres cabines de plage seront autorisées à y consommer des boissons alcoolisées, car ces endroits sont considérés comme des extensions de l'espace privé.