Gaetan Patin a créé sa bière et se fait attaquer en justice par une grande brasserie industrielle

LÉGLISE La Wallonie compte de nombreux jeunes gens qui osent entreprendre et qui le font brillamment. Gaetan Patin fait partie de ceux-là. Ce jeune homme de 31 ans a lancé sa propre bière, La Corne du Bois des Pendus, il y a deux ans à Ebly (Léglise). Il a produit une blonde et une triple qui rencontrent de plus en plus de succès.

Aujourd’hui, il se retrouve cependant devant les tribunaux, attaqué par la brasserie Bosteels. Cette entreprise basée à Buggenhout produit la Kwak et son verre typique qui repose sur un socle en bois. Et c’est justement sur ce socle que Gaetan Patin est attaqué. “Mon verre est en forme de corne. J’ai créé un support en bois pour le faire tenir. La brasserie Bosteels m’attaque sur ce principe qui est semblable à celui de la Kwak. Cependant, nos deux supports ne se ressemblent pas” , précise le jeune entrepreneur. “Pour la boire, on prend notamment la Corne par une lanière en cuir qu’eux n’ont pas.”

Pour Gaetan Patin, cette attaque est clairement injuste. “On ne me donne pas ma chance. La Corne est un produit du terroir. C’est mon bébé sur lequel je travaille depuis 2003 et qui est attaqué par un géant brassicole.”

En 2010, il avait produit 430 hectolitres. Rien que pour 2012, il devrait atteindre entre 1.300 et 1.500 hectolitres. Ses bières sont distribuées partout en Belgique et il exporte de plus en plus en France, aux Pays-Bas, en Suisse, en Italie, en Espagne, au Japon. “Mon produit marche bien et c’est peut-être ça qui dérange la brasserie Bosteels. Ils veulent que je change mon support, mais c’est impossible car le verre serait trop instable. En attendant, je me retrouve avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. S’ils gagnent, je devrai enlever mes verres de la circulation. Ce sera une perte importante et la fin de la Corne.”

Gaetan reste cependant confiant et se battra jusqu’au bout. Il projette de construire sa brasserie à Ebly. Les plans sont prêts mais le projet est en stand-by en attendant le jugement, rendu le 23 novembre.



© La Dernière Heure 2012