Belgique Par Géry De Maet.

Ces derniers temps est resurgie l’expression "la Belgique de papa" lorsqu’il a été question de refédéraliser certaines compétences, par exemple en matière de santé ou de transport.

Cette Belgique de papa, nul ne l’incarnait mieux que Paul Vanden Boeynants. Celui que ses partisans qualifiaient de "meilleur Premier ministre de l’après-guerre" se sentait belge avant tout. Il a pourtant dû assister impuissant à la montée des revendications régionales qui ont peu à peu dépecé l’État belge.

(...)