La 12e édition de l'IJzerwake (Veillée de l'Yser) a attiré 4.500 personnes, parmi lesquelles de nombreux mandataires du Vlaams Belang, dimanche au pied du monument Van Raemdonck à Steenstrate près d'Ypres. L'IJzerwake, dont le slogan était cette année "Oui à la Flandre, l'Ecosse, la Catalogne", a une nouvelle fois appelé à l'indépendance de la Flandre. 

"La sixième réforme de l'Etat est une étape vers 'le dernier verrou', pour qu'il saute, il faudra passer outre la Constitution. Après les élections de 2014, la Flandre devra résolument suivre sa propre voie et former aussi rapidement que possible un gouvernement flamand", a indiqué Wim De Wit, le président de l'association IJzerwake.

Ce dernier a appelé les partis nationalistes flamands "aujourd'hui plus que jamais à mettre leurs différences de côté pour développer une stratégie communautaire commune qui permettra de mener à l'indépendance". Il a également indiqué que le mouvement flamand avait encore beaucoup à apprendre de la détermination de ses amis nationalistes en Catalogne et en Ecosse, qui eux aussi combattent pour leur indépendance.

Le conférencier invité, Jürgen Constandt, directeur du Vlaams & Neutraal Ziekenfonds, a pour sa part fustigé l'accord communautaire obtenu concernant la sécurité sociale.

La Veillée de l'Yser est née en réaction au pèlerinage de l'Yser, qui n'était plus assez radical selon certains nationalistes. Traditionnellement, la Veillée se tenait une semaine avant le pèlerinage, mais ce dernier a désormais été déplacé au 11 novembre.