Il s'agit de prolonger une mesure déjà prise au printemps, lors de la première vague de la pandémie.

Selon Mme Demir (N-VA), la situation sanitaire exige de telles mesures en raison du rebond spectaculaire du nombre de contaminations au Covid-19 et de la pression qu'il exerce sur le secteur de la santé et de ses infrastructures.

"Il est aussi essentiel de créer les possibilités en vue d'une production rapide de médicaments, de vaccins et de matériel médical indispensable", a ajouté la ministre nationaliste.

Selon elle, l'état d'urgence civil permettra aussi d'utiliser des bâtiments vides, mais aussi des tentes et des unités mobiles.